• Accueil
  • > Recherche : hassan iquioussen sa femme

Gilets jaunes et Alexandre Benalla: l’ours islamiste est sorti de ses banlieues (les preuves)

29122018

1-Alexandre-Benalla-GJ.pngPar Mohamed Louizi

Abdurrahman Ezz, frérosalafiste, devait atterrir à l’aéroport Charles de Gaulle le jeudi 13 décembre 2018 à 16h20. Il fut empêché, in extremis, par la police des frontières britanniques, sur le tarmac de l’aéroport d’Édimbourg, la capitale de l’Écosse, alors qu’il s’apprêtait à prendre le vol numéro U2 6955 à bord d’un Airbus A319 de la compagnie lowcost Easy Jet. A son arrivée, un «journaliste», dit-on, de la chaîne qatarie Al-Jazeera[1], devait le prendre en charge pour le conduire à destination. Heureusement pour la France, Ezz n’a pas pu rejoindre Paris. Décryptage d’un scandale à tiroirs.

(I)

Selon un article du Middle East Monitor[2], cette arrestation est motivée par l’application de l’annexe 7 de la loi britannique antiterroriste datant de 2000. Amélia Smith, dont la plume sent l’odeur nauséabonde d’une certaine complaisance envers les réseaux islamistes en Europe et en France[3], reprend imprudemment presque mot pour mot, avec une dose perceptible de victimisation à dessein, ce que la «sœur musulmane» égyptienne Sawsan Ali[4] a partagé sur son compte Facebook après l’arrestation éclair  de son mari[5]. Éclair, car elle n’a duré que quelques heures, soldée par la Lire la suite… »




Procès Abou al-Qassam : plume contre quenelle.

25112018

Taubira-Iquioussen.png

Par Mohamed Louizi.

Dans la grande Histoire du droit français, le 15 novembre correspond au jour anniversaire de la promulgation, en 1887, de la loi sur la liberté des funérailles[1]. Dans ma petite histoire personnelle, cette date correspond désormais à ce jour de l’année 2018 où une Chambre civile (et non correctionnelle) au Tribunal de Grande Instance de Lille a décidé de condamner la liberté de ma plume au nom du peuple français, donnant ainsi raison à la requête de Soufiane Iquioussen qui, encore faut-il le rappeler, avait exécuté impunément une quenelle dans les salons du Sénat pour un Trophée que la représentation nationale venait de lui décerner. J’ose écrire : au commencement était la quenelle, et la quenelle était islamiste.

Certes, entre les deux dates, je ne vois aucune coïncidence même si les signes qu’elles évoquent, dans une sorte de dissonance caractérisée, peuvent chatouiller ma conscience tranquille presque acquise à la philosophie du Langage du Monde comme le développe Paulo Coelho dans l’Alchimiste. En effet, la liberté des funérailles a trait à la mort. La liberté d’expression célèbre la vie. Quand l’une organise la fermeture définitive de l’intervalle temporel d’une existence matérielle, l’autre ouvre un horizon sempiternel, prolongeant la vie par la force des mots au-delà même de toute matérialité physique. Quand l’une réduit l’animal en nous à sa composition organique basique, à sa finitude, l’autre élève l’humain en nous vers son émancipation, vers sa plénitude. Chez les islamistes, habitués à célébrer la mort sur les Lire la suite… »




Hakim El-Karoui: to Qatar or not to Qatar?

30092018

El-Karoui-Essai-Sans-Qatar.png

——————————–

Par Mohamed Louizi

Zéro est le nombre de fois où Hakim El-Karoui cite le Qatar dans la version papier de « son » Essai, paru le 11 janvier 2018 aux éditions Gallimard : L’islam, une religion française. Hakim El-Karoui semble être le conseiller « islam » de l’Institut Montaigne et aussi l’un des proches amis influents (mais non-officiels) d’Emmanuel Macron. Inutile de chercher la trace du Qatar dans le classement qui suit, par ordre alphabétique, de ces quelques trente-huit pays cités, une ou plusieurs fois, dans cet Essai[1]. On y trouve ça et là :  l’Afghanistan, l’Algérie, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Arabie Saoudite, la Belgique, la Bosnie [Herzégovine], la Chine, la Croatie, Cuba, Daesh, l’Egypte, les Emirats [-Arabes-Unis], l’Espagne, les Etats-Unis [d’Amérique], la France, la Grande Bretagne, la Hollande, l’Inde, l’Indonésie, l’Irak, l’Iran, Israël (cité aussi sous la désignation : Etat Hébreu), la Jordanie, le Liban, la Libye, le Maroc, le Pakistan, la Palestine, les Philippines, la République Slovaque, la Russie, la Syrie, la Tunisie, la Turquie, le Vatican et le Yémen … mais pas le Qatar !

Dans ce tour du monde en 304 pages, sont cités vingt-et-un pays où l’islam(s) est la religion majoritaire. Parmi lesquels, se trouvent quatorze pays arabo-berbères, incluant la Tunisie dont est originaire le géographe Hakim El-Karoui.  Pas une seule phrase, pas une note de bas de page, ne laissent apparaître expressément le nom du Qatar. Walou ! diraient les Marocains. C’est comme si l’on traitait la question des cartels de la drogue et que l’on mettait en sourdine l’implication de pays comme le Mexique, la Colombie ou l’Afghanistan. Comme si l’on parlait  de la mafia italienne sans évoquer les réseaux de la mythique Camorra napolitaine. Cela manquerait de sérieux. Ainsi, le silence d’Hakim El-Karoui autour du Qatar est Lire la suite… »




Amar Lasfar: «C’est comme si toutes les femmes sont [étaient] lapidables»!

1042018
Image de prévisualisation YouTube

Par : Mohamed Louizi

 Ceci n’est pas un poisson d’avril. D’entrée de jeu, Amar Lasfar prévient son public : «En fonction de mon auditoire, j’utilise la définition que je veux [de l’islam, ndlr]»[1]. En effet, en mars 2012, ce Frère musulman, «recteur» à cette époque de la «mosquée» de Lille-Sud, président de la frérosalafiste LIN (Ligue Islamique du Nord) et président de l’association du Lycée Averroès, était invité à professer dans le cadre d’un «cycle de formation», organisé par l’institut islamiste «Institut al-Imâne», rebaptisé quelques années plus tard «Institut al-Qods»[2] (Institut Jerusalem). Amar Lasfar devait synthétiser l’histoire de «l’islam de France», devant un auditoire majoritairement composé de filles voilées que cet institut endoctrine à l’insu de leur propre gré. Cette rencontre fut immortalisée par une vidéo accessible au grand public depuis six ans sur la plateforme Youtube[3].

Alors que le guide-suprême des Frères musulmans en France est désormais rattrapé par des propos d’une dangerosité inouïe, tenus en arabe en 1994, évoquant des «pistes pour conquérir l’Occident»[4], privilégiant la piste politique mais tout en laissant entendre, clairement, que le recours à la piste Lire la suite… »




La France et l’islamisme : J’entame un jeûne de protestation volontaire.

17022018
louizi.png
Ni les larmes de ma femme et de mes trois enfants ; ni l’angoisse de ma mère (64 ans), de mon père (76 ans) et de ma famille, en France et au Maroc ; ni l’inquiétude de mes proches amis et de mon avocat ; ni les risques réels pour ma santé et pour mon travail, rien, strictement rien et personne ne peut me détourner de cette décision sans appel, que j’ai prise, en connaissance des risques et des conséquences, après une longue et mûre réflexion depuis dix jours. Je vous annonce, chers amis, que dès cette nuit, à 00h00, avant presque un mois, jour pour jour, de mon 40ème anniversaire, j’entamerai un jeûne de protestation volontaire.
 
Dans un premier temps, cette action justifiée (au moins dans mon esprit) et non-violente (ne s’en prenant à personne) prendra la forme d’une grève de la faim dont l’issue est totalement imprévisible. Je cesserai de m’alimenter et je continuerai, un temps, à m’hydrater. Mon seul et unique aliment, les jours et semaines suivants, sera de l’eau sucrée et salée, pour ne pas priver totalement mon organisme d’un strict minimum de sucre et de sels minéraux. Mon «vrai» dernier repas, je le prendrai ce soir en famille à 21h00. Suivant l’évolution (ou pas) de cette situation intenable, je me réserve le droit de transformer cette grève de la faim en une grève de la Lire la suite… »



Ça RAME à Mulhouse ? Le frérosalafisme, ses «titulaires» et ses «auxiliaires».

17112017

00.png

Par : Mohamed Louizi

Sauf une bonne surprise, le cheikh salafiste saoudien ultra médiatisé, Abdellah al-Mosleh, serait présent le dimanche 26 novembre 2017 au Parc des Expositions de Mulhouse. Membre influent de la LIM[1] (Ligue islamique mondiale), président de l’ICSSQS (la commission internationale des miracles scientifiques dans le saint Coran et dans la sunna), émettant ses fatwas via les satellites à travers des chaînes islamistes (Iqra, al-Rissalah, …), est annoncé comme potentiel orateur-star lors du RAME (Rassemblement annuel des musulmans de l’Est) qu’organisent les Frères musulmans de l’association AMAL, affiliée aux «Musulmans de France» (ex-UOIF). AMAL gère principalement le projet du centre islamiste qatari «Centre an-Nour», à Mulhouse, dont le principal contributeur financier est, officiellement, la Qatar Charity, classée organisation terroriste par l’Arabie Saoudite et par ses alliés pour cause de ses liens, visiblement avérés, avec des groupes Lire la suite… »




Médiapart et le syndrome de Pinocchio (illustré).

15112017

Ramadan-Plenel.png

Par : Mohamed Louizi

La défense d’Edwy Plenel (et de Mediapart) est affligeante. A certains égards, elle est même délibérément mensongère, sciemment dangereuse. Le journal s’enfonce seul, sans l’aide de personne, dans le déni de son propre passé, récent et lointain. Ses complaisances chroniques, envers l’islamisme des Frères musulmans, porté entre autres, dans tous ces territoires perdus de la République, depuis le début des années 90, par un certain Tariq Ramadan, s’exhibent désormais au grand jour, sans cache-sexe, au moins depuis que les affaires, dont serait impliqué le petit-fils d’Hassan al-Banna, s’empilent au gré des révélations scandaleuses. Ci-après, il n’est pas question d’intenter un quelconque «procès en sorcellerie», ni à Plenel, ni à Mediapart. Au contraire, le présent décryptage synthétique rappelle des faits véridiques et incontestables, suivant les mêmes standards déontologiques que chérit la rédaction de ce journal.

1- «On ne savait pas», vraiment ?

En effet, depuis que Charlie Hebdo a publié sa une collector, le mercredi 8 novembre 2017, avec ce commentaire: «Affaire Ramadan, Mediapart révèle: on ne savait pas», Edwy Plenel tente, vaille que vaille, de se distancier de l’islamiste Tariq Ramadan, devenu désormais très encombrant, au fur et à mesure des révélations, concernant des affaires présumées de Lire la suite… »




Strasbourg : un «Pont de l’Europe» entre les frérosalafistes de la LIM saoudienne et les Frères musulmans de la France-Qatar ?

9112017

3.png

Par Mohamed Louizi

(Merci de cliquer sur les images pour les agrandir)

La question mérite sérieusement d’être posée en 8 points, très courts et très synthétiques. En effet, l’association AMAL (Association des Musulmans d’Alsace), affiliée organiquement et idéologiquement aux Frères «Musulmans de France» (ex-UOIF), est chargée[1] de l’organisation du «2ème congrès annuel de la Ligue Islamique Mondiale[2]», qui se tiendra à l’hôtel Hilton à Strasbourg, le samedi 18 et le dimanche 19 novembre 2017, à quelques jours seulement du deuxième anniversaire des attentats de Paris. Le thème choisi cette année est : «L’islam, un message de paix».

1- MBS vs LIM ?

En effet, la question mérite d’être posée, aujourd’hui plus qu’hier, car l’Arabie Saoudite semble être décidée, au moins officiellement, de vouloir éradiquer l’idéologie extrémiste des Frères Musulmans sur son territoire. D’ailleurs, le 5 juin dernier, l’Arabie Saoudite et ses alliés avaient accusé le Qatar de soutenir et de financer l’hydre des Frères Musulmans[3], entre autres organisations islamistes et terroristes : ce qui n’est pas Lire la suite… »




Présidentielle : Emmanuel Macron, otage du vote islamiste ?

29042017

0000.pngPar : Mohamed Louizi

Télécharger et lire l’article en PDF ici :

fichier pdf Présidentielle-Macron-otage-du-vote-islamiste-M_LOUIZI

Avertissement :

Le décryptage qui suit ainsi que ses illustrations, en annexes, pourraient aider à faire un choix électoral (ou pas), le 7 mai prochain, au second tour des élections présidentielles. J’en suis conscient. J’assume ce que j’écris, comme je l’ai toujours été, y compris dans les prétoires. Je suis responsable de ce que je dis. Je ne suis comptable ni de ce que d’autres en feraient, ni des possibles instrumentalisations. Je rassure mes lecteurs que toutes les informations sont vérifiables à 100%. Plus de cinquante notes bibliographiques renvoient aux sources directes. Aucune source n’est un « fake news » d’origine russe. Les illustrations comportent d’autres informations complémentaires.

Certains diraient que ce ne serait pas le bon timing pour le publier. Ce qui est certain, c’est qu’il a été écrit après l’annonce des résultats du premier tour, en réaction aux diverses polémiques ambiantes, pour éclairer simplement le choix au second tour. Très condensé, il est composé de neuf parties et pourrait être lu en une seule fois, ce que je recommande vivement. Toutefois, il pourrait être lu aussi en petites doses. Comme tout texte à enjeu, en ces temps, il est susceptible d’avoir des effets indésirables : rougeur des joues, trouble de la vision, énervement, insomnie, stress, déprime et hypertension artérielle. Si vous remarquez des effets indésirables non mentionnées dans cette introduction, veuillez m’en informer pour les textes à venir. Bonne lecture !

1- Mohamed Saou est-il un cas isolé ?

«Il a fait quelques trucs radicaux, c’est ça qui est compliqué, mais c’est un type bien Mohamed. Et c’est pour ça que je ne l’ai pas viré !»[1] expliquait Emmanuel Macron, hors antenne, le vendredi 14 avril 2017, sur la radio Beur FM, pour défendre Mohamed Saou,  son ex-référent du Val-d’Oise. Ce dernier avait dit, sur sa page Facebook en septembre 2016 : «Je n’ai jamais été et je ne serai jamais Charlie». Reprenant à son compte un slogan islamiste post-attentat de Charlie Hebdo, à l’image d’un certain Tariq Ramadan qui n’a jamais été «ni Charlie, ni Paris» : le fameux «ni, ni» des islamistes.

Marwan Muhammad, président de l’organisation frériste CCIF, avait lui aussi exigé des explications et a menacé d’ Lire la suite… »




Jacques au pays de Merville (1/5) : prologue

2042017

1-Parent-Hollande

Par : Mohamed Louizi

Le 11 février 2008, François Hollande, alors premier secrétaire du Parti socialiste, était l’invité phare de la fédération nordiste de son parti, pour inaugurer officiellement, depuis la commune de Merville (59660), une campagne électorale nationale, aux grands enjeux départementaux et locaux. Il a dit : «Je viens avec Bernard Derosier et  Gilles Pargneaux lancer ici, rendez-vous compte, à Merville, la campagne nationale du Parti socialiste pour les élections cantonales !»[1].

Les candidats socialistes de ce canton s’appelaient Jacques Parent et sa suppléante, Jacqueline Chitboun. François Hollande justifiait le choix de cette commune en particulier – alors que la France métropolitaine comportait 36.569 communes et plus de 2.000 cantons en 2008 – en disant, je cite : «Quand je suis venu à l’invitation de Gilles Pargneaux, j’ai demandé que l’on me choisisse un canton emblématique … que nous puissions gagner»[2]. Et François Hollande de rajouter : «Je veux dire à Jacques et à Jacqueline que nous sommes Lire la suite… »







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus