Témoignage saisissant de mon ami Raouf: « Le jour où j’ai découvert que j’étais dangereux pour Macron »

19072018

Macron-Benalla

Au meeting du candidat Emmanuel Macron, le 14 janvier 2017 à Lille, mon ami Raouf(*) a vécu une humiliation indescriptible et insupportable. Il en avait déjà rendu compte sur sa page Facebook avec dignité et émotion. Aujourd’hui, en regardant les infos, il a pu mettre un nom sur le visage de cet agent de « sécurité » aux méthodes de voyous. Cet étrange proche de président de la République. Son nom est … Alexandre Benalla. Témoignage :

« M‘étant inscrit au meeting de notre jeune prodige anti-système qui se déroule en ce moment à Lille, j’ai eu la belle surprise de constater à quel point le profilage politique sur base ethnique avait de beaux jours devant lui. Les raisons de ma présence se tiennent à une formule assez simple : tu dois connaître pour Lire la suite… »




Ceci n’est pas une révélation : «L’islam français» d’Hakim El-Karoui est «En Marche» dans les coulisses du pouvoir.

14072018

 Hakim-El-Karoui-Djeddah-02-05-2018.png

Par Mohamed Louizi

A l’automne, on saura à quel point l’Institut Montaigne a pu influencer (ou pas) le plan de l’Élysée concernant le dossier « islam ». En attendant, le banquier franco-tunisien Hakim El-Karoui, l’ami du président, s’agite en France et à l’Étranger, y compris en Arabie Saoudite (!) — lire « Boîte noire » ci-dessous — pour orienter cette marche « inclusive », fidèle à une logique jupitérienne, connue désormais sous le slogan de : « et en même temps ». Au sens qu’elle inclut ce qui doit être exclu par la force des choses. Ou comment l’islamisme comme problème et perçu aussi comme solution. Ou comment vouloir combattre le discours islamiste en proposant pas moins que de nommer un « grand imam de France » issu, corps et âme, loi et foi, de l’islamisme et de son réseau.

Difficile pour un cerveau reptilien, le mien par exemple, de comprendre cette supposée « complexité » qui, sans rougir, dit la chose et son contraire et voudrait faire cohabiter au sein d’une même organisation imposée d’en haut, le chat et la souris, le feu et Lire la suite… »




Tareq Oubrou, un futur « grand imam » de Macron ?

14052018

Oubrou-Macron

Par Mohamed Louizi

 L’agenda s’accélère. Indéniablement. Les Frères musulmans muent dans l’espoir de peser politiquement, très prochainement. Le jour même où Le Figaro rappelle que « Macron prépare son plan pour l’islam de France »[1], dont l’annonce se fera avant la fin du mois de juin, le désormais soi-disant « ex-Frère musulman », Tareq Oubrou de son nom, annonce, sur le site islamiste SaphirNews[2] qu’il quitte les « Musulmans de France » (ex-UOIF), la branche française des Frères musulmans dont le nom figure parmi les organisations terroristes dans de nombreux pays. Ainsi, quelques jours seulement après que la place médiatique parisienne s’est offerte, à l’insu de son plein gré, comme tribunes de luxe à l’islamiste Marwan Muhammad (CCIF), pour promouvoir sa « consultation des musulmans français »[3], cette nouvelle sortie médiatique, concernant Tareq Oubrou, risque fort de créer le buzz et d’occuper le terrain pendant quelques jours dans une énième tentative de « blanchissement » qui ne trompe plus personne, ou presque. L’on écrirait et l’on crierait : « vous voyez, Tareq Oubrou n’est (plus) Frère musulman ». Serait-il devenu, comme Amar Lasfar, un « musulman … Frère » ? L’ordre des mots n’a pas grande importance.

J’invite à lire attentivement l’interview exclusive qu’accorde ce soir Tareq Oubrou au site islamiste SaphirNews. Assez suffisant pour comprendre le sens de cette nouvelle « mue » qui a l’allure d’un appel de pied à l’adresse de la … macronie. Tareq Oubrou quitte mais ne Lire la suite… »




Habemus imam …

10052018

habemus imam

Par Mohamed Louizi

Dès que la fumée blanche se dissiperait au dessus du palais de l’Elysée, à l’issue d’un étrange conclave ultra secret dudit « islam de France », le promu chanoine de Latran[1], peut-être quelques jours avant sa rencontre du Pape François au Vatican[2], peut-être quelques jours après, annoncerait depuis le perron de l’Elysée, devant des foules de journalistes subjugués, sa sainte bénédiction, au nom de la République laïque, d’une voix jupitérienne, tel un maître des horloges : « Je vous annonce une grande joie : habemus imam ! » Ces journalistes, réduits au rôle de communicants, applaudiront. Les yeux larmoyants. Tels des bigots écoutant une homélie de l’Opus Dei, la main sur le cœur. L’esprit glisse ailleurs.

En attendant cet « heureux » événement, une « guerre de position » s’emble bien engagée, au sein de l’islamistosphère – je parle d’islamistosphère et non d’islamosphère — mettant en scène des profils congénères qui pourraient bien coller aux critères définis par un certain Hakim El Karoui, le principal conseiller de l’ombre du président de la République, au sujet de l’islam. Celui qui considère que « la loi 1905 n’est pas Lire la suite… »




Soufiane Zitouni, définitivement relaxé.

7052018

soufiane zitouni

Par Mohamed Louizi.

La Cour de Cassation vient de relaxer Soufiane Zitouni. Quant au Frère musulman Amar Lasfar, président des « Musulmans de France » (ex-UOIF) et de l’association du collège-lycée Averroès à Lille-sud, il perd aujourd’hui son deuxième procès contre le professeur de philosophie, après un premier procès perdu, en février 2017, par ce même islamiste au TGI de Nanterre (ici). Aujourd’hui, la haute juridiction a cassé la condamnation en appel de Soufiane Zitouni (ici). Plus aucun renvoi n’est possible. La victoire est donc définitive. Contacté à cette occasion, le professeur de philosophie remercie ses soutiens et déclare : « après plus de trois années de combat judiciaire acharné, j’ai définitivement gagné les deux procès m’opposant aux islamistes de France ».

Ainsi, face aux échecs récurrents des islamistes sur le front du « jihad des tribunaux », l’Etat tiendrait-il compte, enfin, des alertes citoyennes au sujet de Lire la suite… »




Antisémitisme : voilà pourquoi je n’ai pas signé la tribune de Philippe Val.

28042018

manifeste-antisémitisme

Par : Mohamed Louizi

«Serait-ce trop demander que les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants soient frappés d’obsolescence par les autorités théologiques, comme le furent les absurdités de la Bible et le dogme catholique antisémite aboli par Vatican II, afin qu’aucun croyant ne puisse s’appuyer sur un texte sacré pour commettre un crime?». C’est bien ce passage, en particulier, figurant noir sur blanc sur la version tapuscrit du «Manifeste «contre le nouvel antisémitisme»»[1], que publie aujourd’hui Le Parisien, qui m’a convaincu de proposer sa reformulation dans le sens d’un appel à une réforme du rapport au Texte …

En effet, le 11 avril, on a sollicité mon «accord de principe» pour joindre mon nom à cette tribune, tout en précisant que ma signature ne sera considérée définitive qu’après validation de son texte que j’ai reçu le 13 avril. En retour, j’ai précisé que bien que je souscrive globalement aux termes de cette tribune, le passage précité me paraît problématique et polémique voire contre productif. J’ai donc proposé sa reformulation. Car, présenter la chose de cette façon, reviendrait, de mon humble point de vue, à valider le souhait des islamistes qui Lire la suite… »




Sarkozy, BHL, Moix … : deux poids, deux mesures.

28042018

Celine-BHL-Sarkozy-Moix

Par : Mohamed Louizi

Est boiteuse toute comparaison entre, d’un côté, l’antisémitisme réel et assumé des pamphlets de Louis-Ferdinand Céline — Mea Culpa (1936), Bagatelles pour un massacre (1937), L’école des cadavres (1938), Les Beaux draps (1941) … — et de l’autre côté, « l’antisémitisme » supposé, fantasmé à dessein, du Livre saint des musulmans, appelé improprement «le Coran». On aime ou on n’aime pas, on y croit ou on n’y croit pas, le fait est qu’aucun verset du Livre saint, aussi « violent » pourrait-il paraître à certains néophytes, ne peut être comparé à la cruauté sans nom de ces pamphlets. Et pourtant …

Je dis bien «et pourtant…» car parmi les signataires de ce «Manifeste contre le nouvel antisémitisme»[1], qui appelle clairement à l’expurgation du Livre saint, pour ne pas dire à sa censure partielle, il y en a ceux qui, en même temps, trouvent des excuses à Céline. Ils en sont fans à l’image de l’ex-président de la Lire la suite… »




Macron a reçu des Frères musulmans syriens à l’Élysée. Va-t-il les financer par l’argent du contribuable ?

18042018

000.png

Quelques jours après les frappes franco-britanno-américaines contre la Syrie, qui ont fait jubiler l’internationale islamiste et ses idiots utiles, Emmanuel Macron a reçu ce lundi 16 avril 2018 à l’Élysée des organisations actives sur les ruines de la Syrie, parmi lesquelles l’organisation frérosalafiste Syria Charity, fondée, principalement, par une famille de Frères musulmans syriens qui ne s’en cachent pas : le sénior Ali ALOLAIWY et le junior Mohammad ALOLAIWY. Ce dernier, tantôt président de cette organisation tantôt son porte-parole, a diffusé hier sur la page Facebook de cette organisation islamiste un selfie avec Emmanuel Macron, président de la République, dans l’un des salons de l’Élysée. Dans les commentaires, il a annoncé qu’une « enveloppe de 50 millions d’euros sera débloquée », par l’État français, pour « l’aide humanitaire ». Une information qu’il a redite dans une interview publiée ce matin sur le site de Lire la suite… »




Non à toute intervention militaire de la France en Syrie !***

14042018

Macron-Syrie

Par : Mohamed Louizi.

Lorsque le site de la chaîne qatarie Al-Jazeera (la voix de l’internationale frérosalafiste) s’agite frénétiquement, depuis quelques heures, autour d’une très probable intervention militaire, contre le régime syrien, par les trois régimes américain, britannique et français, cela voudrait dire que les jihadistes que soutiennent le Qatar et la Turquie, depuis le début de la crise syrienne, peuvent commencer à espérer et, pourquoi pas, voir la vie en … vert. Les échanges téléphoniques entre le trio Macron-May-Trump se sont accélérés. Al-Jazeera jubile …

Des frappes aériennes conjointes seraient à l’ordre du jour. La raison mise en avant se résume à la volonté de ce trio de « riposter » contre une récente attaque chimique, attribuée au régime de Bachar al-Assad, alors que, primo, ce régime dément officiellement toute implication directe dans ce carnage et que, secondo, aucune enquête menée par l’ONU n’a pointé, à ce jour, la responsabilité de ce régime. D’autant plus que dans ce bourbier sans nom, et dans son entourage immédiat, nombreux sont ceux qui peuvent en être à l’origine pour provoquer cette réaction et en profiter pour servir leurs desseins et leurs intérêts communs.

Souvenons-nous qu’en 2003, les américains et les britanniques avaient usé de mensonges éhontés pour légitimer la guerre contre l’Irak de Saddam Hussein. La France de Jacques Chirac avait dit : « Non à la guerre ! ». Le discours historique de Dominique de Villepin avait honoré la France devant Lire la suite… »




Amar Lasfar: «C’est comme si toutes les femmes sont [étaient] lapidables»!

1042018
Image de prévisualisation YouTube

Par : Mohamed Louizi

 Ceci n’est pas un poisson d’avril. D’entrée de jeu, Amar Lasfar prévient son public : «En fonction de mon auditoire, j’utilise la définition que je veux [de l’islam, ndlr]»[1]. En effet, en mars 2012, ce Frère musulman, «recteur» à cette époque de la «mosquée» de Lille-Sud, président de la frérosalafiste LIN (Ligue Islamique du Nord) et président de l’association du Lycée Averroès, était invité à professer dans le cadre d’un «cycle de formation», organisé par l’institut islamiste «Institut al-Imâne», rebaptisé quelques années plus tard «Institut al-Qods»[2] (Institut Jerusalem). Amar Lasfar devait synthétiser l’histoire de «l’islam de France», devant un auditoire majoritairement composé de filles voilées que cet institut endoctrine à l’insu de leur propre gré. Cette rencontre fut immortalisée par une vidéo accessible au grand public depuis six ans sur la plateforme Youtube[3].

Alors que le guide-suprême des Frères musulmans en France est désormais rattrapé par des propos d’une dangerosité inouïe, tenus en arabe en 1994, évoquant des «pistes pour conquérir l’Occident»[4], privilégiant la piste politique mais tout en laissant entendre, clairement, que le recours à la piste Lire la suite… »







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus