• Accueil
  • > Actualites
  • > Hakim El-Karoui et les Frères musulmans : ICI et maintenant ?

Hakim El-Karoui et les Frères musulmans : ICI et maintenant ?

9 12 2018

AMIF.png

Par : Mohamed LOUIZI

ICI, l’Institut des Cultures d’Islam situé rue Stephenson dans le XVIIIème arrondissement de Paris, a été inauguré par Bertrand Delanoë en 2013. A cette époque, la gestion de ce lieu de culte et de prédication a été confiée par l’ancien maire socialiste de Paris à une association culturelle loi 1901 – et pas à une association cultuelle loi 1905 – dans le cadre d’un généreux bail emphytéotique de 99 ans. Une situation jugée illégale par diverses juridictions compétentes, y compris par le Conseil d’État[1]. Mais qui a parlé de clientélisme électoraliste ? Qui a parlé de Laïcité ?

ICI est aussi cette Association loi 1901 présidée par la macroniste franco-algérienne Bariza Khiari[2]-[3] qui, après une longue expérience au sein du groupe socialiste au Sénat et  un poste de délégué national d’En Marche!, a rejoint en 2017 le groupe sénatorial de LaREM. Ses liens avec le réseau islamiste en France et à l’étranger sont désormais connus et incontestables[4].  Au site frériste SaphirNews, elle avait déclaré entre les deux tours de la Présidentielle : « Macron Président, mon dernier combat politique. »[5] A côté d’elle, au sein du conseil d’administration d’ICI, siègent officiellement Anne-Hidalgo[6], maire socialiste de Paris, Eric Lejoindre[7], maire socialiste du XVIIIème arrondissement ainsi que Daniel Vaillant[8], ex-ministre de l’Intérieur dans le gouvernement Jospin, pour ne citer que ces derniers.

1-Bertand-Delanoe-ICI.png    

ICI est cette Association créée par la volonté de Bertrand Delanoë qui, en 2010, a souhaité transformer le «Service de la direction des affaires culturelles de la ville [de Paris] en une Association loi 1901»[9] et de nommer à sa tête un certain Hakim El-Karoui[10]. Le Conseil municipal de Paris avait doté cette Association d’une «subvention de fonctionnement de 650 000 euros (auxquels s’ajoutent 46 000 euros de subvention d’équipement)»[11]. En somme, ICI est le symbole même, dans les faits, de la modification de l’esprit de la loi dite de Séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905. La modification de l’esprit de la loi étant actée, celle de son texte ne saurait tarder comme le préconisent Hakim el-Karoui et l’Institut Montaigne[12].

2-Bariza-Khiari-Macronie.png

ICI, ce sont des «initiales permettant d’insister sur l’ancrage français [des cultures d’islam]»[13] comme l’explique Anne-Bénédicte Hoffner, une «journaliste» de La Croix, curieusement très proche d’Hakim El-Karoui et de ses Frères[14], dans un article bienveillant à dessein. On dirait une alliance sacrée entre Frères musulmans et Dominicains d’Alger. Et c’est à ICI que l’ami franco-tunisien d’Emmanuel Macron a réuni le dimanche 25 novembre 2018 quelques dizaines de «personnalités» issues de son carnet d’adresses, dont des Frères musulmans.

Dans un courriel datant du samedi 1 décembre 2018, Hakim El-Karoui a tenu à remercier ses invités pour avoir participé, dit-il, à «cette première pierre posée ensemble à l’édifice de notre projet commun, celui d’une association des Français de confession musulmane pour l’Islam de France, dans l’intérêt de nos coreligionnaires et celui de tous les citoyens[15] Ce courriel a aussi déroulé l’agenda précis des prochaines étapes de la création de l’AMIF : Association musulmane pour l’Islam de France.

On y apprend la parution «en début de semaine» d’un «manifeste» intitulé «Croire et agir au service d’un Islam de France». Désormais, c’est chose faite ! Le quotidien Le Monde du 5 décembre 2018 a offert une tribune libre à Hakim El Karoui, ses soutiens et ses Frères en titrant : «Islam de France : «Notre organisation permettra de résoudre l’éternel problème du financement du culte musulman»»[16]. Quant au site frériste SaphirNews, présent audit rassemblement d’ICI comme l’étaient les quotidiens Le Monde et La Croix, il a titré le même jour : «Islam de France : quarante personnalités musulmanes en soutien à la création de l’AMIF»[17].

Cette tribune est signée par quarante personnes dont de nombreux fréristes comme Azzedine Gaci[18]-[19], Hassan Izzaoui[20], Rachid Lahlou[21], Taoufik Barboucha[22] ainsi que d’autres dont les profils seront décortiqués ci-dessous comme celui de Mohamed Bajrafil, Abdelghani Benali, Abdelhaq Nabaoui autour d’un certain Tareq Oubrou. Evidemment, Hakim El-Karoui prend soin de noyer ces noms au fond d’une liste qui se veut plurielle. Ça ne mange pas de pain de citer d’autres signataires non fréristes. Car l’islamisme, on le sait, ne peut avancer que grâce à des cautions dites morales, à des complices. Dans cette liste, il y a le nom de l’écrivain marocain Tahar Ben Jelloun mais pas celui de l’islamologue Rachid Benzine. Le premier a écrit un article très tendre à l’égard de Mennel, Tariq et Jawad en osant cette conclusion qui reprend sans gêne la rhétorique complotiste de l’islam politique : «Il n’est pas bon d’être musulman, migrant ou réfugié en la France d’aujourd’hui et par extension en Europe.»[23] Le deuxième a critiqué «l’islam de France» d’Hakim[24]-[25]. Le pluralisme a ses limites.

L’étape suivante de l’aventure d’Hakim et de ses Frères consistera à organiser «une prochaine réunion, publique celle-là, conclue par une conférence de presse, [qui] doit se tenir avant les vacances de Noël, a priori le 17 décembre dans la matinée» dixit Hakim El-Karoui dans son courriel. C’est vrai que la date symbolique du 9 décembre aurait pu marquer le coup. Mais elle est déjà prise par d’autres militants du CFCM, islamistes & Co, qui se réunissent ce dimanche à l’Institut du Monde Arabe [26]. En attendant le jour du Saint Gaël, le 17 décembre, les amis d’Hakim sont appelés à tirer le bilan de cette première réunion via l’interface Internet «Bilan réunion AMIF & prochaines étapes»[27] et à faire savoir aux organisateurs leur souhait (ou non) de signer la tribune et de participer au plan de communication de l’AMIF «à partir d’éléments de langage communs»[28] (sic).

La machine est désormais lancée, en parallèle aux  manifestations des «Gilets jaunes». On profite de l’opacité qu’assurent toutes ces colonnes de fumée que l’on observe de loin, depuis Doha et Ankara, sur les Champs Elysées pour permettre à certains d’avancer masqués. Si la tribune prétend que l’AMIF est une structure « neutre … portée par des personnes n’ayant aucun conflit d’intérêts»[29], la réalité des faits, du casting, est tout autre. Il est intéressant de passer au crible tous ces noms annoncés à la tête de chacune des quatre commissions que comporte l’AMIF : «Collecte et économie», «Théologie et formation des imams», «Soutien et services aux mosquées» et «L’islam dans la Cité», auxquelles il faut rajouter le comité de rédaction des statuts de l’association AMIF.

Si pour la Commission «Soutien et services aux mosquées» aucun nom n’est dévoilé pour l’instant[30], ce n’est pas le cas d’autres commissions dont les  rapporteurs sont déjà désignés. C’est le cas par exemple de l’influente Commission baptisée «Théologie et formation des imams» qui, en principe, définira le contenu de la foi de ce soi disant «islam de France» et son squelette idéologique et normatif. Le casting est tout sauf neutre. On peut même parler de flagrance d’infiltration à l’insu du plein gré d’Hakim El-Karoui. On y trouve principalement des fréristes : Tareq Oubrou, Abdelhaq Nabaoui, Mohamed Bajrafil et Abdelghani Benali.

3-AMIF-Commission-soutien-aux-Mosquée.png

Le premier, Tareq Oubrou, est un islamiste hybride mi-figue mi-raisin. On ne le présente plus. Il considère que «la loi 1905 n’est pas un texte sacré»[31]. Il prône la Taqiya, la «visibilité proximale» et «l’ajustement de la morphologie» parce que, dit-il, «si on veut vraiment que l’islam soit une religion de l’Occident, il faut du temps. Celui qui veut courir quarante kilomètres ce n’est pas comme celui qui veut faire cent mètres. Ce n’est pas le même rythme.»[32] Ami d’Alain Juppé, il est toujours imam salarié dans une mosquée[33] gérée par les Frères «Musulmans de France» (ex-UOIF). De «grand imam» autoproclamé de Bordeaux, il vise désormais le Saint Graal, devenir le «grand imam de Macron»[34]. Observons la fumée blanche au-dessus de l’Élysée. Bientôt, peut-être, on déclarera : « Habemus imam »[35] !

4-AMIF-Commission-Theologie-Formation-Imams.png

Le deuxième, Abdelhaq Nabaoui, est une figure influente des Frères musulmans à Strasbourg[36]-[37]. En 2015, il a participé à l’émission islamiste Gaith[38] (غيث) tournée dans l’Est de la France par l’équipe de la chaîne satellitaire qatarie al-Rayyan, au profit de la Qatar Charity[39]. Il s’est présenté, entre autres, comme responsable des aumôniers de la région Nord-est de l’armée française[40]. Il a été nommé par les Autorités en 2006 «aumônier national des hôpitaux de France»[41]. Le 14 avril 2017, à moins d’un mois de son départ de l’Élysée, François Hollande l’avait nommé au grade de «Chevalier de la Légion d’honneur»[42]. Nomination parue dans le Journal Officiel (JORF n°0091) du 16 avril 2017.

Dans cette émission, il fut interrogé par l’islamiste Ahmed Mohmed Al Hammadi, un Frère musulman Qatari très connu des services français et américains, protégé à l’époque par un passeport diplomatique de l’Ambassade du Qatar. Une séquence montre les deux Frères à côté d’un bâtiment. En préambule, l’islamiste qatari avoua être à l’origine en 2013 de l’idée de l’achat de ce futur centre islamiste sur les terres du Concordat pour espérer bénéficier des deniers publics. Abdelhaq Nabaoui dit avoir encore besoin d’une aide de 700 000 € pour boucler le financement.

6-Nabaoui-Qatar-Chevenement.png

Trois ans plus tard, le 4 juillet 2018, à en croire le site frériste SaphirNews, Abdelhaq Nabaoui a inauguré officiellement l’ENAH[43] (l’École Nationale de l’Aumônerie Hospitalière) qu’il dirige. Quand on regarde bien, il s’agit du bâtiment déjà ciblé par l’offensive financière de la Qatar Charity en 2015. S’étant rapproché de Jean-Pierre Chevènement et de sa fondation, l’islamiste a pu obtenir 20 000 € pour les frais de fonctionnement[44]. Hakim El-Karoui va-t-il lui assurer par sa « taxe halal » la pérennité de son projet ? A suivre.

Le troisième, Mohamed Bajrafil[45], est linguiste de formation, il sait jouer sur des ambiguïtés du langage pour espérer passer entre les gouttes. Dans un message posté sur Facebook le 16 novembre 2016 intitulé « France : je peux partir tranquille … », le Frère musulman Tariq Ramadan lui a dédié un témoignage ô combien fraternel, écrivant : « Voir apparaître aujourd’hui une relève de la qualité de mes jeunes frères Mohamed Bajrafil et Marwan Muhammad [CCIF] (et de tant d’autres) est juste apaisant, réconfortant et énergisant »[46]. Pour quelqu’un qui a besoin d’énergie, cela s’entend bien.

5-Mohamed-Bajrafil-UOIF.png

En plus d’être membre du conseil théologique[47]-[48] des Frères «Musulmans de France» (ex-UOIF), il ne cesse de leur tenir compagnie comme très récemment lors de la 7ème rencontre frérosalafiste du Havre : le RAMH[49] (Rencontre annuelle des musulmans du Havre). Imam de la mosquée d’Ivry, il est aussi l’auteur de : Islam de France, l’an I, il est temps d’entrer dans le XXIe siècle[50] (Edition Plein jour – 2015). Hakim El-Karoui, également  fondateur du très discret Club du XXIe Siècle[51] entend sa requête et lui ouvre la porte du Club, cet «instrument de pouvoir»[52]  que préside actuellement Najoua el-Atfani Arduini, une autre signataire de la tribune de l’AMIF d’Hakim el-Karoui.

Le quatrième rapporteur nommé de la Commission «Théologie et formation des imams» de l’AMIF est Abdelghani Benali. Côté pile, il est enseignant chercheur à l’Université de Paris Sorbonne nouvelle[53] et a déjà travaillé comme « consultant » et « conseiller » au ministère des Affaires étrangères et au ministère de l’Enseignement supérieur[54]. Côté face, il s’agit d’un pur frériste nouvelle génération, imam de la mosquée de Saint-Ouen[55], enseignant à l’IESH-Paris[56], l’antenne francilienne d’un centre islamiste européen installé tranquillement à Château-Chinon[57]. Dans le rapport La Fabrique de l’islamisme (Institut Montaigne – 2018), à qui Hakim El-Karoui prête son nom, il est écrit : «Dans le domaine de l’enseignement islamique, on trouve un Frère musulman Ahmed Jaballah, à l’origine de l’Institut européen des sciences humaines (IESH), puis président de l’UOIF[58]

7-Abdelghani-Benali.png

Dans ce même Rapport, il est écrit : «Les formations dispensées [à l’IESH] affichent en toute clarté une orientation théologique explicite, celle de la stricte orthodoxie, dans la lignée des Égyptiens Rachid Rida, Hassan al-Banna et l’Indo-pakistanais Abu Ala Mawdoudi. C’est l’idée d’un islam total.»[59] Le Rapport de l’Institut Montaigne cite l’IESH 44 fois en mentionnant, parmi ses lauréats, l’islamiste Nabil Ennasri[60] et le converti frérosalafiste Mohamed François[61]. Et pourtant, Hakim El-Karoui nomme au sein d’une commission clé de l’AMIF le frériste Abdelghani Benali, enseignant à l’IESH, intervenant régulier du rassemblement des Frères musulmans au Bourget[62], conférencier de marque auprès de l’association frériste AMAL de Mulhouse[63] ou de la mosquée de Gennevilliers[64].

Par ailleurs, à la Commission «L’islam dans la Cité» sont nommés, comme rapporteurs, Farid Abdelkrim, Ibrahim Sorel Keita et Mohamed Khenissi. Le premier, ex-membre de l’UOIF, avait écrit en 2015 : Pourquoi j’ai cessé d’être islamiste[65]. Cependant, il n’arrive pas, curieusement, à se libérer du joug de son cheikh islamiste Tareq Oubrou. Il peut toujours écrire «Oui, j’étais islamiste et me voilà désormais humoriste»[66], néanmoins, l’on ne peut que constater que ça ne le gêne pas d’apposer sa signature en bas d’une tribune à côtés de frérosalafistes notoires. Il peut certes critiquer très justement le comportement de certains islamistes du bastion frériste Lillois, mais on attend toujours ses critiques du bastion frériste Girondin.

8-AMIF-Commission-Islam-Dans-la-Cite.png

D’ailleurs, si Farid Abdelkrim a mille fois raison de pointer du doigt devant les autorités françaises au Ministère de l’intérieur  la polygamie présumée d’un imam frériste à Villeneuve d’Ascq – une polygamie contraire au droit et résultant du consentement de deux adultes – qu’attend-il pour prendre le parti des enfants mineurs et dénoncer aussi des imams fréristes de l’entourage de Tareq Oubrou, soupçonnés par l’ex-islamiste controversé Omar Djellil dans son témoignage public «Frère Tareq, l’impossible vérité !»[67], quand il évoque «le viol, les attouchements et les agressions sexuelles subis par de jeunes musulmanes de la part de trois imams de l’UOIF officiant dans des mosquées bordelaises»[68] ?

Des propos jamais attaqués en diffamation depuis plusieurs années. Ce qui pourrait soutenir l’idée chez certain d’un «Barbarin musulman» protégé. Farid Abdelkrim n’est pas sans savoir que la cohérence a un prix. Est-il enfin prêt à l’assumer librement, publiquement ? Son allégeance à Tareq Oubrou et sa proximité amicale avec Hakim El-Karoui l’empêcheraient-ils de rompre enfin, définitivement, avec l’islamisme ?

Le deuxième nommé à cette Commission est Ibrahim Sorel Keita[69], très actif dans le milieu associatif (SOS Racisme) et politique. Il est aussi président de l’Association Banlieue du Monde[70] et patron de la chaîne BDM-TV[71], critiquée par l’un de ses ex-salariés lorsqu’il fut viré pour avoir «reçu un rabbin dans une émission sur l’islam»[72].

9-Khenissi-Grzybowski.png

Le troisième nommé est le francotunisien Mohamed Khenissi, actif dans l’interreligieux et fondateur de l’Association Hermeneo[73]. A La Croix, il raconte son parcours : «J’étais en contact avec toutes sortes d’associations et de courants de l’islam : des salafistes aux soufis en passant par les Frères musulmans égyptiens et les tablighi.»[74] Anne-Bénédicte Hoffner rajoute : «Il croise aussi des gens «infréquentables», y compris des recruteurs d’Al-Qaïda.»[75] Aujourd’hui, il monte des actions associatives en collaboration avec le réseau CoExister[76]-[77], un réseau par très neutre dans sa vision de la Laïcité, avec le collège des Bernardins[78] et le CAPRI[79]-[80] que préside l’islamiste Marwane El Bakhour, le délégué régional Aquitaine Limousin et Poitou Charentes des Frères «Musulmans de France»[81].     

A la Commission «Collecte et économie» on trouve : Souad El-Ouzzani, Arbi Abdelkader et Nordine Ghilli. La première, Souad El-Ouzzani[82], inconnue du grand public, est présentée comme «consultante»[83].  Le deuxième, Arbi Abdelkader, est «aumônier en chef musulman de l’armée» française, décoré en 2016 «chevalier de l’ordre du mérite»[84]. Quant au dernier, Nordine Ghilli[85], «membre du conseil EMOUNA à Sciences Po Paris»[86], il est à la tête des «pompes funèbres du rite musulman», ELAMEN[87].

10-AMIF-Commission-Collecte-Economie.png

En 2006, Nordine Ghilli ne se définissait pas comme «marchand des cercueils»[88]. Aujourd’hui, il souhaite «faire de Elamen, le premier réseau de pompes funèbres du rite musulman en France»[89]. Un commerce juteux qui, sous couvert du «l’interreligieux» et du «vivre ensemble», fait de la ségrégation des morts, au motif de la religion, un fond de commerce halal. La tribune d’Hakim El-Karoui dans Le Monde peut toujours prétendre qu’ «on ne pourra pas, par exemple, être membre du conseil d’administration de l’AMIF et en même temps être un acteur de l’économie du halal et du pèlerinage»[90], le profil du franco-marocain Nordine Ghilli interroge. Comment peut-on être un entrepreneur dans les «cercueils musulmans» et être désigné, en même temps, rapporteur de la commission «Collecte et économie» ?

11-Comité-rédaction-statuts.png

Quant la rédaction des statuts de l’Association AMIF, elle est confiée à deux avocats issus de l’immigration, une femme et un homme, histoire de parité peut-être : Hayette Hamidi et Hosni Maati. Lors des dernières Législatives, Hayette Hamidi était la candidate des Républicains dans le 9-3. «Candidate de Sens commun à Saint-Denis»[91], «issue de La Manif pour tous»[92] pour reprendre les termes exacts du quotidien Le Monde du 8 juin 2017. Elle a pu compter, mais sans réussite, sur le soutien médiatique de la chaîne qatarie Al-Jazeera[93] captée par voie parabolique et numérique dans ce département francilien où l’islamisation avance à visage découvert[94].

12-Hayette-Hamidi-Al-Jazeera.png

Quant à Hosni Maati, sa présence à côté de certaines composantes islamistes et indigénistes, comme le PIR et le CCIF[95], peut interpeller. Il semble être dubitatif concernant l’interdiction de la burqa dans l’espace public[96]. Il est l’avocat de la «chanteuse» Mennel Ibtissem[97] qui a quitté l’émission The Voice après une polémique au sujet de son voile et aussi de la fausse reprise qu’elle a faite d’une chanson de Leonard Cohen[98]. En 2014, il a défendu les organisateurs d’une manifestation pro-Gaza interdite par les pouvoirs exécutifs et judiciaires[99]. Il avait attaqué Caroline Fourest pour diffamation et a perdu son procès[100]-[101]. Sa participation le 6 mars 2015, deux mois après les attentats de Charlie Hebdo, au rassemblement controversé[102]-[103]-[104] «Meeting contre l’islamophobie et le climat de guerre sécuritaire»[105] démontre une orientation idéologique qui ne trompe plus que les naïfs consentants.

13-Hosni-Maati-Bouteldaj-Medine.png

En effet, il a osé enchaîner : « lorsque, il y a quelques mois de cela, un français qui aimait randonner, Monsieur Hervé Gourdel, a été accueilli de façon complètement indigne dans un pays qui, d’habitude, reçoit bien les gens, en l’occurrence l’Algérie, lorsqu’on lui a coupé la tête, un certain nombre d’hommes politiques ici, me semble-t-il ont aussi malheureusement perdu la tête.»[106] (sic) Humour noir ? Ironie mal ajustée ? Propos indécent ? Mais avant cela il a dit : «l’islamophobie est aujourd’hui la forme la plus acceptable de la discrimination de l’Homme envers l’Homme.»[107]

En somme, ces deux courriels envoyés par Hakim El-Karoui à ses hôtes suite au rassemblement d’ICI du 25 novembre 2018 ont le mérite de dévoiler les profils des acteurs influents des coulisses. Qu’il me soit permis de modérer mon usage du conditionnel maintenant que mes hypothèses de lecture de cette scène sont validées. La manœuvre grossière voulant assurer aux Frères musulmans en France, via l’AMIF, une paisible autonomisation et un solide empowerment, se dévoile complètement au grand jour.

Pour pallier à l’amenuisement constaté de leurs ressources financières étrangères, le banquier Hakim El-Karoui et ses clubs d’influence avaient imaginé une «taxe halal» de compensation qui ne verra jamais le jour de toute façon. Macron ne prendra pas le risque de grossir davantage les rangs des «Gilets jaunes». S’ils veulent  maintenir le cap vers cette conversion idéologique frérosalafiste à marche forcée, les citoyens français musulmans ne seront  pas dupes de cette manœuvre anticonstitutionnelle. Pourquoi accepteraient-ils d’incarner le rôle de vaches à lait de l’islamisme ?

Au terme de ces sept décryptages factuels[108]-[109]-[110]-[111]-[112]-[113]-[114], la preuve est désormais établie que le franco-tunisien Hakim El-Karoui est bel et bien entouré de Frères musulmans qui veulent en découdre avec la Laïcité française et pérenniser leur OPA sur les citoyens français musulmans. A des fins de dissimulation, ils ont été critiqués dans les Rapports de l’Institut Montaigne, signé par Hakim El-Karoui, qui, en même temps, a tenté à plusieurs reprises de les réhabiliter dans son Essai: L’islam, une religion française[115]. Il dit une chose en public et fait le contraire dans les coulisses d’un pouvoir qu’il chérit à l’ombre des puissants d’aujourd’hui et de ceux de demain. Il n’en est pas à son coup d’essai. On le vit jadis  conseiller un soir  l’ex-président tunisien Ben Ali[116], et le lendemain,  épauler  Ghannouchi[117]. Le surlendemain, on le vit dans un café parisien de luxe à côté d’un certain Mehdi Jomâa, ancien chef du gouvernement tunisien et surtout un pur produit du parti islamiste Ennahda[118]-[119]. Serait-il atteint du syndrome de Tariq Ramadan ? Tartuffe fait Hakim ?

Au quotidien égyptien, Al-Masri Al-Youm – celui qui a relayé le propos de l’ex-leader frériste international Mohamed Habib (ex-premier adjoint du «guide suprême») pointant la responsabilité des Frères musulmans en marge des manifestations des «Gilets jaunes» et les violences sur les Champs Élysées[120] – Hakim El-Karoui a déclaré «les Frères musulmans sont un danger pour les musulmans eux-mêmes»[121]. Son propos date du 17 octobre 2018. Force est de constater qu’il peut  considérer les Frères musulmans, dans la presse arabe, comme un véritable danger et en même temps leur offrir en France le patronage de la Commission la plus dangereuse de l’AMIF : «Théologie et formation des imams».

14-Hakim-Al-Masri.png

Sait-il au moins que les Frères musulmans, dont le palmarès fanatique violent depuis 1928 n’est plus un secret, sont également cités dans l’enquête des attentats de Paris du 13 novembre 2015 ? A en croire Le Canard Enchaîné du 5 décembre 2018, l’avocate générale à la Cour d’appel de Paris a demandé au désormais célèbre Jawad Bendaoud, le logeur des terroristes d’expliquer à la Cour ses propres déclarations confiées à un témoin, à qui il a dit : «Les gens que t’as vus là, dixit Jawad, c’est des Frères musulmans de Belgique, je leur ai loué…»[122]

Enfin, si Hakim el-Karoui n’a aucune «colonne vertébrale» principielle, comme le décrivent ceux qui le connaissent de très près, la République française, elle, doit préserver la sienne, la laïcité, contre les islamistes, leurs assauts et leur Cheval de Troie. Les intérêts d’une oligarchie et de ses lobbys à la solde du Qatar ne doivent pas triompher sur l’intérêt public. En ces temps troubles qui, par ailleurs, n’empêchent pas Hakim el-Karoui et ses Frères de dérouler tranquillement (ou au forceps) leur agenda tamkiniste, l’Etat doit assumer avec fermeté ses devoirs régaliens vis-à-vis de l’islamisme conquérant. D’autant plus qu’un pouvoir politique qui traverse une crise profonde, contesté jusque dans sa propre légitimité par un peuple humilié qui n’en peut plus, n’est évidemment pas autorisé à  modifier la loi 1905 à la faveur des islamistes. Le faire, c’est accélérer l’agenda de la « partititon ». C’est défigurer irréversiblement le visage de Marianne et exaucer  le vœu d’Hassan al-Banna : «Lεs Frεrεs musulmans triomphεront». Et maintenant ? 

15-Marianne-Défigurée.png

Notes bibliographiques :


[1] http://www.leparisien.fr/paris-75018/paris-la-salle-de-priere-de-l-institut-des-cultures-d-islam-contestee-par-le-conseil-d-etat-10-02-2017-6671478.php

[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Bariza_Khiari

[3] https://www.lepoint.fr/politique/la-senatrice-ps-bariza-khiari-elue-presidente-de-l-institut-des-cultures-d-islam-a-paris-14-04-2016-2032371_20.php

[4] http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/10315

[5] https://www.saphirnews.com/Bariza-Khiari-Macron-president-mon-dernier-combat-politique_a23819.html

[6] https://www.institut-cultures-islam.org/presentation-de-lici/conseil-dadministration/

[7] Ibid.,

[8] Ibid.,

[9] https://www.la-croix.com/Religion/Actualite/La-ville-de-Paris-cree-un-Institut-des-cultures-d-islam-_NG_-2010-06-02-552427

[10] https://www.la-croix.com/Religion/Actualite/La-ville-de-Paris-cree-un-Institut-des-cultures-d-islam-_NG_-2010-06-02-552427

[11] Ibid.,

[12] http://mohamedlouizi.eu/2018/07/14/ceci-nest-pas-une-revelation-lislam-francais-dhakim-el-karoui-est-en-marche-dans-les-coulisses-du-pouvoir/

[13] https://www.la-croix.com/Religion/Actualite/La-ville-de-Paris-cree-un-Institut-des-cultures-d-islam-_NG_-2010-06-02-552427

[14] Dans La Croix, si on tape dans le moteur de recherche le nom  d’Hakim El-Karoui, on constate qu’il y a au moins 44 articles qui le citent dans certains sont des portraits d’entretien d’une présence médiatique qui se voudrait influente : https://www.la-croix.com/Recherche/hakim%20karoui/1/laCroix

[15] Extrait du courriel qu’Hakim el-Karoui  a adressé à ses invités le 1/12/2018 à 17h02.

[16] https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/12/05/islam-de-france-notre-organisation-permettra-de-resoudre-l-eternel-probleme-du-financement-du-culte-musulman_5392773_3232.html

[17] https://www.saphirnews.com/Islam-de-France-quarante-personnalites-musulmanes-en-soutien-a-la-creation-de-l-AMIF_a25824.html

[18] http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/8673

[19] https://www.francetvinfo.fr/societe/justice/tariq-ramadan/des-responsables-musulmans-reclament-la-liberation-de-tariq-ramadan_2622268.html

[20] http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/8622

[21] http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/7092

[22] http://french.irib.ir/radioislam/bloc-notes/item/290559-avec-renovo-la-jeunesse-musulmane-%C3%A0-lassaut-es-grandes-%C3%A9coles

[23] http://fr.le360.ma/blog/le-coup-de-gueule/pas-facile-detre-musulman-en-ce-moment-en-france-et-en-europe-156637

[24] https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/03/06/rachid-benzine-islam-de-france-attention-aux-fausses-bonnes-idees_5266169_3232.html

[25] https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/07/12/rachid-benzine-l-erreur-est-de-croire-que-l-islam-de-france-n-est-pas-organise_5330193_3232.html

[26] https://www.la-croix.com/Religion/Islam/congres-musulmans-signe-lorganisation-lislam-France-2018-12-07-1200988186

[27] https://docs.google.com/forms/d/1uuNZ3OX9CzRR8PxKHy7MEp5P-foqNJyFp_doRRKebks/viewform?edit_requested=true

[28] https://docs.google.com/forms/d/1G0rZHN0dfevX_dIa0_l-UeGa9SW6LYO8kXehOtRtpvQ/viewform?edit_requested=true

[29] https://www.saphirnews.com/Islam-de-France-quarante-personnalites-musulmanes-en-soutien-a-la-creation-de-l-AMIF_a25824.html

[30] Les deux courriels d’Hakim El-Karoui, en ma possession, celui envoyé le 1/12/18 à 17h02 et celui envoyé le 4/12/2018 à 22h45 ne donnent les noms des rapporteurs de cette commission.

[31] https://www.lepoint.fr/societe/tareq-oubrou-la-loi-1905-n-est-pas-un-texte-sacre-06-11-2018-2268913_23.php

[32] http://mohamedlouizi.eu/2018/11/13/projet-islamiste-tareq-oubrou-decalotte-tareq-oubrou/

[33] Voir ses prêches ici : https://tareqoubrou.com/category/sermons-du-vendredi/

[34] http://mohamedlouizi.eu/2018/05/14/tareq-oubrou-un-futur-grand-imam-de-macron/

[35] http://mohamedlouizi.eu/2018/05/10/habemus-magnum-imam/

[36] https://www.rue89strasbourg.com/abdelhaq-nabaoui-pour-installer-la-fondation-des-oeuvres-de-lislam-de-france-a-strasbourg-122429

[37] https://lnt.ma/entre-national-local-tumultes-de-reforme-de-lislam-de-france/

[39] https://blogs.mediapart.fr/mohamed-louizi/blog/310815/le-qatar-et-l-ecole-d-allah-le-cas-du-lycee-averroes

[40] https://www.saphirnews.com/Depuis-Verdun-l-aumonerie-musulmane-des-armees-assoit-son-avenir_a23028.html

[41] Ibid.,

[42] https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=B045FB718CDF801B404E1CA44414EAAE.tpdila07v_1?cidTexte=JORFTEXT000034429260&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000034429248

[43] https://www.saphirnews.com/L-ENAH-des-aumoniers-hospitaliers-pour-construire-des-fondations-solides-au-culte-musulman-en-France_a25411.html

[44] Ibid.,

[45] http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/10429

[46] https://www.facebook.com/presence.tariqramadan/photos/a.415851812192254/524579854652782/?type=3&theater

[47] https://www.lepoint.fr/societe/le-conseil-theologique-musulman-de-france-voit-le-jour-29-05-2015-1932201_23.php

[48] https://www.youtube.com/watch?v=xGwvrkJTXcs

[49] https://www.paris-normandie.fr/region/rencontre-annuelle-des-musulmans-au-havre-samedi-14-octobre-KP13947739

[50] https://www.amazon.fr/Islam-France-lAn-Mohamed-Bajrafil/dp/2370670126

[51] https://www.vanityfair.fr/pouvoir/politique/articles/club-xxi-les-conquerants-le-mysterieux-reseau-de-lelite-de-demain/15460

[52] https://www.vanityfair.fr/pouvoir/politique/articles/club-xxi-les-conquerants-le-mysterieux-reseau-de-lelite-de-demain/15460

[53] https://fr.linkedin.com/in/abdelghani-benali-7b467943

[54] Ibid.,

[55] https://www.saphirnews.com/Saint-Ouen-la-mosquee-Essalame-vit-son-dernier-Ramadan_a17086.html

[56] https://ieshdeparis.fr/equipe-pedagogique/

[57] https://www.huffingtonpost.fr/patricia-lalonde/lideologie-des-freres-mus_b_9007088.html

[58] Hakim El-Karoui, La fabrique de l’islamisme, Institut Montaigne, Paris, septembre 2018, p.121

[59] Ibid., p.332

[60] Ibid., p.528

[61] Ibid., p.488

[62] https://www.youtube.com/watch?v=nr5O_QQN1xU

[63] http://www.pageshalal.fr/agenda/seminaire_en_sciences_islamique_avec_abdelghani_benali-fr-8535.html

[64] http://www.mosquee-de-gennevilliers.com/actu/conferences/les-finalites-du-saint-coran-docteur-abdelghani-benali/

[65] Farid Abdelkrim, Pourquoi j’ai cessé d’être islamiste, Les Points sur les i, Paris, 2015, 264 pages.

[66] Farid Abdelkrim, Pourquoi j’ai cessé d’être islamiste, Les Points sur les i, Paris, 2015, p.14

[67] https://www.fichier-pdf.fr/2016/11/16/frere-tareq-l-impossible-verite/

[68] https://www.facebook.com/apres13/posts/1230815963728418

[69] http://www.clubgeopolitique.org/biographie-ibrahime-sorel-keita/

[70] http://www.presseetcite.info/annuaire/ile-de-france/bdm-tv

[71] http://bdmtv.net/

[72] http://jmonde.canalblog.com/archives/2013/12/16/28677136.html

[73] https://www.facebook.com/Hermeneo/

[74] https://www.la-croix.com/Religion/Islam/Mohamed-Khenissi-artisan-dialogue-entre-religions-2018-07-03-1200952233

[75] Ibid.,

[76] https://www.facebook.com/Hermeneo/photos/a.188468618362357/252580308617854/?type=3&theater

[77] https://twitter.com/samgrzybowski/status/1041662221347110912

[78] https://www.facebook.com/Hermeneo/photos/a.188468618362357/280443662498185/?type=3

[79] https://twitter.com/search?q=%40Hermeneo1&src=typd

[80] http://mohamedlouizi.eu/2018/09/30/hakim-el-karoui-to-qatar-or-not-to-qatar-2/

[81] http://www.uoif-online.com/equipe-de-direction/

[82] Son compte Twitter serait  @SouadElOuazzani (https://twitter.com/souadelouazzani) et occuperait le poste de directrice de la fondation «Deloitte France» (https://twitter.com/DeloitteFrance)

[83] https://www.saphirnews.com/Islam-de-France-quarante-personnalites-musulmanes-en-soutien-a-la-creation-de-l-AMIF_a25824.html

[84] https://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Actualite/Carnet/Abdelkader-Arbi-aumonier-chef-musulman-armee-chevalier-Ordre-merite-2016-05-02-1200757371

[85] https://fr.linkedin.com/in/nordine-ghilli-54a1a082

[86] http://elamen.fr/equipe/nordine-ghilli/

[87] http://elamen.fr/

[88] https://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2006/09/07/mourir-loin-du-bled_810505_3208.html

[89] http://elamen.fr/equipe/nordine-ghilli/

[90] https://www.saphirnews.com/Islam-de-France-quarante-personnalites-musulmanes-en-soutien-a-la-creation-de-l-AMIF_a25824.html

[91] https://www.lemonde.fr/elections-legislatives-2017/article/2017/06/08/hayette-hamidi-candidate-de-sens-commun-a-saint-denis_5140877_5076653.html

[92] Ibid.,

[93] https://www.youtube.com/watch?v=WHOnmd5h5N8

[94] https://www.marianne.net/societe/l-islamisation-visage-decouvert-en-seine-saint-denis-au-coeur-du-prochain-livre-des

[95] http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/10379

[96] https://www.youtube.com/watch?v=qfGxvwd5ajo

[97] https://www.buzzfeed.com/davidperrotin/depart-de-mennel-ibtissem-cest-bien-elle-qui-a-choisi-de

[98] https://www.lepoint.fr/invites-du-point/souleimane-mennel-et-la-petite-chanson-complotiste-15-02-2018-2195277_420.php#xtmc=omar-youssef-souleimane&xtnp=1&xtcr=7

[99] https://www.europe1.fr/societe/Le-Conseil-d-Etat-confirme-l-interdiction-de-la-manif-propalestinienne-785014

[100] https://carolinefourest.wordpress.com/tag/hosni-maati/

[101] https://www.arretsurimages.net/articles/menteuse-ou-pas-menteuse-fourest-avait-anticipe

[102] https://www.lepoint.fr/societe/un-meeting-contre-l-islamophobie-fait-salle-comble-a-saint-denis-06-03-2015-1910882_23.php

[103] https://www.lexpress.fr/actualite/politique/ce-meeting-contre-l-islamophobie-qui-divise-la-gauche_1658750.html

[104] https://www.marianne.net/debattons/editos/quand-la-gauche-radicale-sacoquine-avec-des-accros-de-lintegrisme

[105] http://indigenes-republique.fr/meeting-contre-lislamophobie-et-le-climat-de-guerre-securitaire/

[106] Ibid.,

[107] https://www.youtube.com/watch?v=C_s8f1L1pEQ

[108] http://mohamedlouizi.eu/2017/05/11/edouard-philippe-futur-premier-ministre/

[109] http://mohamedlouizi.eu/2018/02/11/un-proche-de-macron-la-loi-1905-nest-pas-un-texte-sacre/

[110] http://mohamedlouizi.eu/2018/05/10/habemus-magnum-imam/

[111] http://mohamedlouizi.eu/2018/05/14/tareq-oubrou-un-futur-grand-imam-de-macron/

[112] http://mohamedlouizi.eu/2018/07/14/ceci-nest-pas-une-revelation-lislam-francais-dhakim-el-karoui-est-en-marche-dans-les-coulisses-du-pouvoir/

[113] http://mohamedlouizi.eu/2018/09/30/hakim-el-karoui-to-qatar-or-not-to-qatar-2/

[114] http://mohamedlouizi.eu/2018/11/13/projet-islamiste-tareq-oubrou-decalotte-tareq-oubrou/

[115] http://mohamedlouizi.eu/2018/09/30/hakim-el-karoui-to-qatar-or-not-to-qatar-2/

[116] http://nawaat.org/portail/2011/02/06/hakim-el-karouil-ex-plume-de-raffarin-conseille-le-premier-ministre-tunisien/

[117] http://www.businessnews.com.tn/les-explications-de-hakim-el-karoui-sur-son-role-avec-ben-ali-et-ghannoui%2C520%2C23920%2C1

[118] http://www.investir-en-tunisie.net/fr/index.php/2015/05/08/tunisie-quid-de-la-rencontre-entre-mehdi-jomaa-mehdi-houas-et-hakim-karoui-a-paris/

[119] http://kapitalis.com/tunisie/2017/03/29/la-relation-de-mehdi-jomaa-avec-ennahdha/

[120] http://mohamedlouizi.eu/2018/11/30/intifada-sur-les-champs-elysees/

[121] https://www.almasryalyoum.com/news/details/1333833

[122] Dominique Simonot, Le Canard Enchaîné, 05/12/2018, n°5118,  encart Coups de barre : «J’la fous dans le cul de ta mère», p.5.


Actions

Informations



5 réponses à “Hakim El-Karoui et les Frères musulmans : ICI et maintenant ?”

  1. 10 12 2018
    Claude Sauton (17:38:22) :

    Bonjour
    Est-ce qu’il y a un lien (familial ?) entre Bariza Khiari et Sadri khiari ?
    D’avance merci
    Claude

  2. 10 12 2018
    Mohamed LOUIZI (21:53:57) :

    Cher Claude Sauton, je ne sais pas, vraiment.
    Bien à vous, Mohamed Louizi

  3. 19 12 2018
    PERRET (11:27:17) :

    Bonjour,
    Je tiens à vous remercier , une fois de plus pour vos articles très documentés qui mettent en évidence toutes les manipulations sournoises à la fois visibles et invisibles des Frères musulmans et Cie en France soutenues par le Qatar.
    En écho à toute la listes, que vous nous donnez, d’un certain nombre de complices des  » Frères  » complices volontaires ou opportunistes d’occasion ou tartuffes inconscients je souhaiterais que vous consacriez un article en présentant une autre liste :
    celles de tous ceux qui souhaitent une France ouverte à tous les cultes, toutes ces femmes et de tous ces hommes de bonne volonté qui, en France, soutiennent vos écrits et défendent notre laïcité et notre fragile démocratie. Le temps de la Résistance est revenu. la France une fois encore doit se battre pour sa LIBERTÉ .
    Il ne s’agit plus de lutter contre le totalitarisme Hitlérien mais contre le totalitarisme à visée hégémonique des extrémistes islamiques, les Frères musulmans et Cie qui tentent de convertir la France et le Monde pour l’avènement universel de l’ Oumna !
    Encore merci .
    Cordiales salutations

  4. 24 12 2018
    Mohamed LOUIZI (14:27:34) :

    Cher PERRET,
    Avec un peu de retard, je viens tout juste de rendre visible votre commentaire. Je suis obligé de « modérer » les fils des billets de blog pour éviter la publication de messages publicitaires ainsi que d’autres commentaires injurieux. Concernant votre proposition, j’y penserai très prochainement. Je suis parfaitement d’accord avec vous que l’heure est à la résistance pacifique et non-violente pour défendre la Liberté contre toute forme de totalitarisme, islamique compris.
    Bien à vous, Mohamed.

  5. 6 01 2019
    Zakia (00:57:31) :

    Merci Mohamed pour vos excellents articles toujours bien argumentés. Je partagerai bien évidemment.

Laisser un commentaire




Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus