Habemus imam …

10 05 2018

habemus imam

Par Mohamed Louizi

Dès que la fumée blanche se dissiperait au dessus du palais de l’Elysée, à l’issue d’un étrange conclave ultra secret dudit « islam de France », le promu chanoine de Latran[1], peut-être quelques jours avant sa rencontre du Pape François au Vatican[2], peut-être quelques jours après, annoncerait depuis le perron de l’Elysée, devant des foules de journalistes subjugués, sa sainte bénédiction, au nom de la République laïque, d’une voix jupitérienne, tel un maître des horloges : « Je vous annonce une grande joie : habemus imam ! » Ces journalistes, réduits au rôle de communicants, applaudiront. Les yeux larmoyants. Tels des bigots écoutant une homélie de l’Opus Dei, la main sur le cœur. L’esprit glisse ailleurs.

En attendant cet « heureux » événement, une « guerre de position » s’emble bien engagée, au sein de l’islamistosphère – je parle d’islamistosphère et non d’islamosphère — mettant en scène des profils congénères qui pourraient bien coller aux critères définis par un certain Hakim El Karoui, le principal conseiller de l’ombre du président de la République, au sujet de l’islam. Celui qui considère que « la loi 1905 n’est pas un texte sacré »[3]-[4]. D’ailleurs, dans son essai L’islam, une religion française (Gallimard-2018), Hakim El Karoui écrit : « Emmanuel Macron a su mettre « en marche » une nouvelle génération de dirigeants politiques. Il faut faire exactement la même chose chez les musulmans de France […]. Place à une nouvelle génération, soucieuse non pas des pays d’origine, mais de la France. Elle devra être indépendante des mosquées, tant celles-ci sont liées à ces pays d’origine (quand elles sont grandes), engagée dans la vie de la cité et respectueuse des us et coutumes de la République française. »[5]

hakim-el-karoui

Au fil des pages, d’un livre quasi « prophétique », on comprend qu’il s’agit bien d’un « islam de France » compatible avec une certaine vision néolibérale et multiculturaliste du philanthrope des identitaristes de tout horizons,  Sir Georges Soros, et des impératifs, pas que financiers, de ce grand et juteux « Marché de Dieu », qui attise bien des convoitises,  tel qu’il est imaginé par l’Institut Montaigne et par les invités influents du Groupe Bilderberg[6] et « ses » bergers : tous ces « Young leaders » gouvernant déjà la France, à la mode atlantiste, ou aspirant à gouverner ailleurs, dans la même direction. C’est peut-être pour cela que la plume d’Hakim El Karoui a fait appel, expressément, au libéralisme d’Emmanuel Macron qui « devrait – écri(ven)t l(es) auteur(s) de cet essai — l’inciter à permettre à la société civile française et musulmane de gérer le culte, indépendamment du ministère de l’Intérieur et des Etats d’origine »[7]. On avance …

Ainsi, on pourrait imaginer un attelage dudit « islam de France » ou figureraient de prétendues « féministes », issues de l’association Lallab[8], ou des indigénistes recyclés, ou des « humoristes » qui ont le zéro-six du président,  ou des dirigeants islamistes du réseau CCIF, comme ce Marwan Muhammad[9] — les mauvaises langues diraient : entre ex-traders, on se comprend bien — qui vient de lancer une « consultation des musulmans français »[10] — composée de 17 questions très mal formulées, infantilisantes et, pour tout dire, médiocres : le ridicule ne tue pas, heureusement. Marwan Muhammad, me fait remarquer mon ami, fait du pur Macron, ni plus ni moins. Chez Macron, tout a commencé par une « consultation » des Français lancée à l’été 2016. Très récemment, à quelques mois des élections européennes, Emmanuel Macron lance « Les consultations européennes sur l’Europe ». Au-delà de l’imitation du mouvement présidentiel et de sa stratégie de communication tous azimuts, on pourrait douter des vraies intentions de Marwan Muhammad. Ce dernier, a-t-il lu Soumission de Michel Houellebecq ? Se verrait-il déjà dans la peau de … Mohammed Ben Abbas ?      

Quoi qu’il en soit, quoi qu’il advienne, on ne peut que regretter que cet islamiste bêta — qui n’est pas uniquement un « musulman lambda » et qui, par-dessus le marché, ne représente que lui-même, et encore ! — ait pu compter sur la place médiatique parisienne, qui s’est mobilisée comme un seul homme, comme un seul réseau asservi, aux réactions pavloviennes, pour promouvoir en quelques heures cette « consultation ». Marwan Muhammad peut remercier ces relais médiatiques de renommée qui en ont fait l’écho : Le Monde[11], Le Parisien[12], Europe 1[13], 20 Minutes[14], Le Figaro[15], L’Express[16], Franceinfo[17], le Huffpost[18], … en plus des sites islamistes comme SaphirNews[19], proche des Frères « Musulmans de France » (ex-UOIF) et le Muslimpost[20], actif dans le milieu islamiste franco-tunisien.

Cela ressemble bien à une campagne de communication synchronisée, doublée d’un réseautage d’influence bien coordonné comme on sait le faire, dans certains milieux, quand on a de l’argent, beaucoup d’argent pour acheter l’expertise d’agence de com et des espaces de pub sur des quotidiens prête-nom, prête-notoriété. On dirait même que le processus d’iconisation de nouvelles icônes islamistes « French touch », et de starification de nouvelles stars « islamist 2.0 », est désormais « en marche ! » forcée. La nature deteste le vide.

Aussi, dans cet attelage à peine croyable, on pourrait y trouver d’autres jeunes « français » promus, voire cooptés, issus du vaste réseau déboussolé de Tariq Ramadan. Ceux qui se sentent désormais orphelins, après la chute de l’idole « Osiris », érodé par une myriade d’érections savamment incontrôlées. Ceux-là peuvent toujours compter sur le parrainage loyal et « désintéressé » d’un certain François Burgat[21], et de son réseau qataro-parisien. François Burgat sait bien d’où il vient et sait très bien où il va, avec ou sans Tariq Ramadan.

Certes, Tariq est mort, mais vive Tareq ! L’autre. Le bordelais. Celui qui rappelle le cardinal Barbarin sur bien des aspects formels et informels. On se comprendra sans doute. Tareq Oubrou, de son nom, pourrait bien endosser la soutane de ce « grand imam de France ». Un poste souhaité par Hakim El Karoui dans un schéma apathique, où l’on voudrait soumettre vaille que vaille l’islam au modèle du Vatican II. Peut-être, qui sait, la tête de l’attelage serait ce frère musulman, libéral-compatible, ami de longue date d’Alain Juppé. Lui-même ami d’Emmanuel Macron  à qui il a confié, entre les deux tours semble-t-il, le destin politique d’Edouard Philippe qui, lui aussi, connaît bien des islamistes naviguant presque à vue, tous voiles tendus, entre le port du Havre[22] et le port de Tanger[23].

A petite occasion, le loup prend le mouton, dit-on. Et c’est à l’occasion de la parution du très controversé « Manifeste contre le nouvel antisémitisme »[24]-[25] que Tareq Oubrou fut ressuscité, médiatiquement, une nouvelle fois. Depuis, il tente une « ascension » politique fulgurante dans une République qui voudrait bien que des « religieux » (même islamistes) s’engagent politiquement[26]. Tareq Oubrou, qui gère l’aumônerie pénitentiaire sur une vaste région, propose ses services à la République, à la tête d’une trentaine d’imams du réseau frérosalafiste métropolitain[27]. Le même, comme pour devoir donner des gages supplémentaires, avait organisé dans sa mosquée une « exposition sur la Shoah » [28] qui, étrangement, « tombe à pic » (!), dans une longue séquence médiatique, à moindres frais, de blanchissement des islamistes. Une séquence dont le seul saint des saints détiendrait le secret et le timing.

Peut-être, dès que la fumée blanche se dissiperait au dessus du palais de l’Elysée, à l’issue d’un étrange conclave secret dudit « islam de France », le promu chanoine de Latran[29] annoncerait depuis le perron de l’Elysée, devant des journalistes subjugués, sa sainte bénédiction, au nom de la République laïque,  d’une voix jupitérienne, tel un maître des horloges : « Je vous annonce une grande joie : habemus magnum imam ! » Ces journalistes, réduits au rôle de communicants, applaudiront. Les yeux larmoyants. Tels des bigots écoutant une homélie de l’Opus Dei, la main sur le cœur. L’esprit glisse ailleurs.

J’espère que cela restera du domaine de la pure spéculation comme on connaît dans les trading-room, dans les « arrière-cuisines de la start-up nation », où l’on tente une « Uberisation » grossière de l’objet/marché « islam », où l’on privilégie volontairement, consciemment, des « VTC » islamistes. J’espère me tromper. Une fois n’est pas coutume …

Notes :

[1] http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-macron-sera-bien-chanoine-de-latran-02-11-2017-2169446_20.php

[2] https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Pape/Emmanuel-Macron-Vatican-probablement-26-juin-2018-05-04-1200936659

[3] http://mohamedlouizi.eu/2018/02/11/un-proche-de-macron-la-loi-1905-nest-pas-un-texte-sacre/

[4] http://www.lefigaro.fr/vox/religion/2018/02/12/31004-20180212ARTFIG00300-mohamed-louizi-si-reforme-il-faut-mener-c-est-celle-de-l-islam-et-non-de-la-laicite.php

[5] Hakim El Karoui, L’islam, une religion française, Gallimard, Paris, 2018, p.247.

[6] https://www.lejdd.fr/politique/ce-que-macron-a-dit-au-groupe-bilderberg-en-2014-3509507

[7] Ibid., p.257.

[8] http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/10952

[9] http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/05/09/marwan-muhammad-une-personnalite-centrale-mais-qui-divise_5296519_3224.html

[10] https://consultationdesmusulmans.fr/

[11] http://mobile.lemonde.fr/societe/article/2018/05/09/une-grande-consultation-pour-que-les-musulmans-de-france-prennent-leur-destin-en-main_5296382_3224.html

[12] http://www.leparisien.fr/societe/islam-une-consultation-des-musulmans-francais-veut-suppleer-les-instances-existantes-09-05-2018-7706337.php

[13] http://www.europe1.fr/societe/islam-lex-directeur-du-ccif-lance-une-consultation-nationale-3647378

[14] https://www.20minutes.fr/societe/2268099-20180509-islam-marwan-muhammad-lance-grande-consultation-aupres-tous-musulmans

[15] http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/05/09/97001-20180509FILWWW00062-islam-lancement-d-une-consultation-nationale.php

[16] https://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/islam-une-grande-consultation-des-musulmans-de-france_2007102.html

[17] https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/islam-l-ex-directeur-du-ccif-lance-une-consultation-nationale_2744099.html

[18] https://www.huffpostmaghreb.com/entry/islam-en-france-une-tribune-appelle-les-musulmans-a-organiser-leur-religion_mg_5af2c079e4b0aab8a78ab720

[19] https://www.saphirnews.com/Une-consultation-des-musulmans-de-France-dirigee-par-Marwan-Muhammad-qu-en-dit-le-CFCM_a25161.html

[20] https://lemuslimpost.com/marwan-muhammad-veut-consulter-musulmans-organisation-culte.html

[21] http://mohamedlouizi.eu/2017/12/31/les-jalons-de-francois-burgat-sur-la-route-des-freres/

[22] https://www.saphirnews.com/Edouard-Philippe-et-la-mosquee-radicale-du-Havre-l-intox-islamophobe-du-FN_a23869.html

[23] http://mohamedlouizi.eu/2017/05/11/edouard-philippe-futur-premier-ministre/

[24] http://www.leparisien.fr/societe/manifeste-contre-le-nouvel-antisemitisme-21-04-2018-7676787.php

[25] http://mohamedlouizi.eu/2018/04/28/antisemitisme-voila-pourquoi-je-nai-pas-signe-la-tribune-de-philippe-val/

[26] http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/04/11/25001-20180411ARTFIG00060-manuel-valls-demande-a-emmanuel-macron-de-clarifier-sa-position-sur-la-laicite.php

[27] http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/04/24/nous-imams-indignes-sommes-prets-a-nous-mettre-au-service-de-notre-pays_5289649_3232.html

[28] https://culturebox.francetvinfo.fr/arts/expos/une-exposition-sur-la-shoah-accueillie-a-la-mosquee-de-bordeaux-272639

[29] http://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-macron-sera-bien-chanoine-de-latran-02-11-2017-2169446_20.php

#ConsultationDesMusulmans


Actions

Informations



4 réponses à “Habemus imam …”

  1. 11 05 2018
    Mohamed LOUIZI (10:22:33) :

    J’ai rajouté ce passage au présent billet ce matin : « Marwan Muhammad, me fait remarquer mon ami, fait du pur Macron, ni plus ni moins. Chez Macron, tout a commencé par une « consultation » des Français lancée à l’été 2016. Très récemment, à quelques mois des élections européennes, Emmanuel Macron lance « Les consultations européennes sur l’Europe ». Au-delà de l’imitation du mouvement présidentiel et de sa stratégie de communication tous azimuts, on pourrait douter des vraies intentions de Marwan Muhammad. Ce dernier, a-t-il lu Soumission de Michel Houellebecq ? Se verrait-il déjà dans la peau de … Mohammed Ben Abbas ? » Bonne lecture et à très bientôt, Mohamed.

  2. 12 05 2018
    Admin con ou bien ? (08:23:42) :

    Bonjour,
    Je ne peux m’empêcher de réagir à une phrase : l’Islam, une religion de France. J’habite dans le Nord et je peux vous dire que lorsque je croise des femmes notamment qui portent le voile, et qui manifestement ne sont pas très âgées, je suis frappé par le fait qu’elles parlent entre elles en « arabe ». Au mieux/pire, elles pourraient le faire en ch’ti ! il ne me semble pas que l’arabe soit une langue de France.
    On peut vouloir minimiser la portée de certains comportements en jouant sur les mots, mais dans la rue je vois les différences qui apparaissent de plus en plus parce qu’elles s’apparentent de plus en plus à une revendication. Mais je suis con…
    Cordialement.

    Dernière publication sur Jesuisconoubien... ? : Etre la victime d'une autre intelligence.

  3. 13 05 2018
    Zakia (00:26:26) :

    Merci Mohamed pour cet article éclairant.

  4. 13 05 2018
    GATEAU (10:51:11) :

    Je pensais jusqu’à la lecture de cet article que l’argent était la nouvelle divinité de l’époque actuelle. Maintenant je comprends que cette nouvelle divinité ne pouvait pas exister sans que l’ancienne, le Dieu monothéiste, n’ait été réifiée dans le vaste royaume de la globalisation ultralibérale. Ce pourquoi le halal est devenu un segment de marché. La valeur marchande basée sur la rareté ne peut se développer que dans le cadre d’une segmentation aux limites toujours repoussées. Bientôt l’hindouisme va supplanter l’islam tellement les réserves de segments sont immenses!

Laisser un commentaire




Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus