• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 19 septembre 2008

Il était une fois … un inféodé sur le chemin de Damas : histoire de Abou Hourayra (3)

19092008

Par Mohamed LOUIZI

abouhourayra.bmp

3- Et aussi un peu de mathématiques, s’il vous plaît !

Une troisième version conclut que Abou Hourayra n’était pas du tout compagnon du prophète ! Il s’agit de l’un des résultats de recherches comparatives conduites par l’universitaire marocain Mustapha Bouhandi qui figure dans son livre (1) mentionné précédemment et qui a pu provoquer, depuis quelques années, la colère des imams marocains ! Bien que Bouhandi n’ait fait que rassembler et recouper les différentes informations, dévoilées intégralement par Abou Hourayra, et qui figurent bel et bien dans les références historiques reconnues par les sunnites, en respectant minutieusement les règles d’investigation et de recherche historique, pour pouvoir aboutir enfin à de telles conclusions !

Bouhandi nous propose un moment « mathématique » agréable visant à préciser exactement l’année du calendrier hégirien(2) durant laquelle Abou Hourayra aurait pu embrasser l’islam, en partant des données suivantes :

Premièrement : « Le prophète est décédé en l’an 10 ou 11 de l’hégire ». (3)

Deuxièmement : « A l’annonce de sa nouvelle conversion Abou Hourayra confirmait avoir entre 33 et 39 ans ». (4)

Troisièmement : « Il a vécu, selon les différentes versions, entre 75 et 78 ans ». (5)

Quatrièmement : « Il est décédé entre l’année 57 et l’année 60 de l’hégire ». (6)

En quelle année hégirienne Abou Hourayra se serait-il converti à l’islam ? S’interrogeait l’universitaire marocain !

Pour répondre à cette question en quatre pages de son livre, Bouhandi a fait appel à quelques connaissances élémentaires de mathématiques, en l’occurrence les opérations d’addition et de soustraction, au risque même de ne pas permettre à quelques imams traditionnels – vieux routiers de la manipulation des textes et non pas des chiffres et qui l’ont de ce fait critiqué et maudit du haut de leurs tribunes hebdomadaires – de suivre sa logique !

Pour faciliter la compréhension du travail de Bouhandi à l’ensemble des lecteurs, je me suis amusé à le décliner sous forme d’étude de cas, en supposant que Abou Hourayra ait vécu 78 ans. Les conclusions ne changeront pas si l’on suppose qu’il ait vécu 75 ans. 

Mes quatre cas de figures sont :

Premier cas : Conversion à l’âge de 33 ans et décès en l’an 57 de l’hégire

Abou Hourayra aurait vécu musulman pendant 45 ans.

Car : 78 – 33 = 45

L’année de sa conversion serait 12 hégirienne.

Car : 57 – 45 = 12

cas1abouhourayra.bmp

Abou Hourayra se serait converti à l’islam en l’an 12 de l’hégire.

Un à deux ans après la mort du prophète.

Deuxième cas : Conversion à l’âge de 33 ans et décès en l’an 60 de l’hégire

Abou Hourayra aurait vécu musulman pendant 45 ans

Car : 78 – 33 = 45

L’année de sa conversion serait 15 hégirienne.

Car : 60 – 45 = 15

cas2abouhourayra.bmp

Abou Hourayra se serait converti à l’islam en l’an 15 de l’hégire.

Quatre à cinq années après la mort du prophète.

Troisième cas : Conversion à l’âge de 39 ans et décès en l’an 57 de l’hégire

Abou Hourayra aurait vécu musulman pendant 39 ans.

Car : 78 – 39 = 39

L’année de sa conversion serait 18 hégirienne.

Car : 57 – 39 = 18

cas3abouhourayra.bmp

Abou Hourayra se serait converti à l’islam en l’an 18 de l’hégire.

Sept à huit ans après la mort du prophète.

Quatrième cas : Conversion à l’âge de 39 ans et décès en l’an 60 de l’hégire

Abou Hourayra aurait vécu musulman pendant 39 ans

Car : 78 – 39 = 39

L’année de sa conversion serait 21 hégirienne.

Car : 60 – 39 = 21

cas4abouhourayra.bmp

Abou Hourayra se serait converti à l’islam en l’an 21 de l’hégire.

Dix à onze ans après la mort du prophète. 

Conclusion :

Ce dernier cas de figure me semble le moins plausible car il y a d’autres éléments de sa biographie qui montrent qu’il fut nommé gouverneur de Bahreïn, par Omar Ibn Al Khattab, en l’an 20 de l’hégire, ce qui signifie qu’il se serait converti à l’islam bien avant cette date.

De ces calculs, rassemblant et recoupant des informations rapportées, en grande partie, par Abou Hourayra et par d’autres récits historiques sur sa vie, l’universitaire Bouhandi conclut que celui-ci n’a embrassé l’Islam en vérité que pendant quelques années(7), de deux à dix ans, après la mort du prophète Mohammed. Et ce, juste avant ou pendant le mandat du deuxième calife Omar Ibn Al Khattab.

Continuer à prétendre, désormais, qu’il était compagnon intime et permanent du prophète ne tient pas debout et manque cruellement de crédibilité et de solidité historique.

Difficile donc de confirmer qu’il était compagnon très proche du prophète à la mémoire prodigieuse, comme cela est confirmé dans certains récits/Hadiths que l’on présente comme authentiques et immuables !

(A suivre…)

Notes :

1- Moustapha Bouhandi, Aktara Abou Hourayra, autoédité, Casablanca, 2002

2- Calendrier hégirien (Hijri) : est l’un des rares calendriers lunaires modernes largement répandu. Ce calendrier est caractérisé par des années de 12 mois lunaires qui sont plus courtes que les années solaires. Une année lunaire compte 11 jours de moins qu’une année solaire. L’an 1 de ce calendrier a débuté le premier jour de l’hégire – migration du prophète de la Mecque vers Médine, le 1er Muharram le 15 ou le 16 juillet 622 de l’ère chrétienne. Ce calendrier a été adopté dix ans après cet événement. On indique qu’une date est donnée dans ce calendrier en ajoutant la mention (calendrier musulman), (calendrier hégirien), (ère musulmane) ou (ère de l’Hégire); ou en abrégé, (H) ou (AH). Chaque mois démarre au premier croissant de Lune visible à partir de la nouvelle Lune : selon l’endroit d’où est effectuée l’observation, le mois peut démarrer plus ou moins tôt. (Source : Wikipédia)

3- Moustapha Bouhandi, op.cit., p.45-48

4- Ibid., p.45-48

5- Ibid., p.45-48

6- Ibid., p.45-48

7-   Ibid., p.45-48 







Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus