LA LAPIDATION : UN CRIME CONTRE L’ISLAM

2 04 2007

lapidationiran.bmp 

Par: Ikbal El GHARBI  Université EZZEYTOUNA (Tunisie) 

La violence contre les femmes n’est pas, certes, l’apanage des sociétés musulmanes. C’est un phénomène qui touche la grande majorité des sociétés dans le monde. D’ailleurs les nations unis ont décrété la journée du 25 Novembre comme journée mondiale pour l’élimination de la violence contre la femme. Cet intérêt international résulte de l’ampleur  du phénomène. 

En effet les statistiques sont terrifiantes : au USA une femme est battue tout les 15 secondes. 

En Afrique du Sud une femme est violée toutes les 23 secondes. 47% des canadiennes ont été victimes d’au moins un acte de violence physique. Dans le monde 50% des femmes ont subi des abus physiques de la part de leurs proches. 

En terre d’islam à coté de cette violence quotidienne, économique et sexuelle, persiste une injustice barbare à l’égard des femmes: la lapidation. 

Après les procès des nigériennes: Safia Huseini et Amina Lawal qui ont  suscité de forts mouvement de protestation dans le monde, les intégristes musulmans ont passé sur Internet une vidéo filmant la lapidation d’une femme! 

Comment les intégristes justifient-ils cette fureur et cette brutalité? Par l’islam. 

Cet acte barbare est présenté par les intégristes comme une sanction divine de zinaa, CAD l’adultère, dans l’intention de  préserver l’ordre moral. 

Dans cette perspective, il faut rappeler que l’islam est une religion mais aussi une culture qui gère la complexité de la vie en commun. 

Le Coran utilise un langage spécifique mêlant paraboles, récits, exhortations, injonction et autres figures de style. 

Les exégètes l’ont traduit en un langage conceptuel où on trouve les règles auxquelles le musulman doit se conformer. Ces règles ont été classées par les jurisconsultes en deux catégories: -         les Ibadats, règles qui régissent les relations de l’homme avec le divin 

-         les Mouamalat, les règles qui se rapportent à la vie courante, à la relation humaine. 

Dans ce contexte, les Fukaha font la distinction entre les Finalités qui sont éternelles et universelles et entre les lois, les normes, les règles qui elles sont temporelles. Ces règles sont des solutions conjoncturelles qui se sont imposées au prophète à un moment ou à un autre et qui sont de ce fait relatif et historique. Et c’est ce qui explique le mécanisme de versets abrogeant et des versets abrogés, des versets généraux et des versets spécifiques  grâce auquel  le caractère absolu du  Coran s’accommode  avec  la relativité de la condition humaine.    

Afin de clarifier la problématique de la lapidation , il faut mentionner que dans les sociétés anciennes, l’adultère  comme manquement à l’appartenance charnelle exclusive qui définit juridiquement le consortium conjugal a toujours été réprimé.  Les rapports d’un autre homme avec une femme mariée a toujours été répréhensible parce qu’il apparaissait comme une usurpation sur un droit de propriété du mari sur la femme. C’est aussi une atteinte au capital symbolique de l’homme, à son honneur. C’est enfin une faute contre la famille à laquelle la femme avait été intégrée souvent tenu pour un manquement à une obligation de pureté. 

Les  textes littéraires des anciens égyptiens décrivent les supplices qui frappent les amants coupables. Le code de Hammourabi, qui date du XVIIIeme siècle avant notre ère punit de mort par noyade la femme accusée d’adultère. Toutefois, ce code précise que la répression de l’adultère par l’autorité publique dépend de la libre décision du mari qui pouvait pardonner et épargner la coupable. 

La législation hébraïque ne réprime également que l’adultère de la femme, mais la condamnation de l’adultère est formulée d’une façon générale  et elle implique   la mise à mort des deux complices par lapidation. 

Il existe une conscience ches les musulmans, dés les origines, que leur religion n’échappait à aucune des l’influences de toutes les civilisations qui les côtoyaient. Et c’est pour ces raisons culturelles qu’en  islam aussi, l’adultère est considéré comme un péché. Il nécessite un had . Le hadd  est le terme technique  qui sert à désigner la sanction de certains actes interdits ou sanctionnés par le coran donc considérés comme des crimes contre la religion. Le Coran énumère des sanctions pour  le zinaa (commerce charnel illicite), son contre parti, le kadhf, l’accusation fausse du rapport illicite, la consommation d’alccol, le vol et le brigandage. 

Dans le Coran, première source de législation, on ne trouve aucun verset qui mentionne la lapidation. Les peines encourues par les coupables varient selon les circonstances de l’acte, ainsi que de l’  état matrimonial des amants. Par exemple si l’acte sexuel a eu lieu par la coercition physique ou morale, il n’y a pas de délit .En effet le Coran précise ce cas comme suit : «  Celui qui est en détresse mais ni rebelle ni transgresseur, pas de péché sur lui. Oui, Dieu est pardonneur et Miséricordieux. » (Sourate La Vache, verset 173). Si les coupables sont mariés, les sanctions coraniques sont les suivantes: 

1) la flagellation précisée à 100 coups de fouets: «La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les de chacun cent coups de lanière .Et que nulle douceur ne vous prenne à leur égard, en la religion de Dieu, si vous demeurez croyants en Dieu et au Jour dernier .Et qu’un groupe de croyants assiste à la punition des deux. »(Sourate La Lumière, verset 2) et 

2) l’emprisonnement à vie  ou  jusqu’à une date indéterminée: « Quant à celles de vos femmes qui commettent une turpitude, faite témoigner contre elles quatre d’entre vous. S’ils sont témoins, alors confinez  ces femmes aux maisons jusqu’à ce que la mort les achève, ou que Dieu leur ouvre une voie. »  (Sourate Les Femmes, verset 15). 

3) la réprimande  physique ou morale et la désapprobation sociale : «  Et si c’est deux hommes des vôtres qui l’ont commise, alors la torture, s’ils se repentent ensuite, et se réforment, alors passez. Oui, Dieu demeure accueillant au repentir, miséricordieux. » (Sourate La Vache, verset 16) 

4) la procédure de la malédiction liaan: si un mari constate l’infidélité de son épouse mais ne peut pas fournir quatre témoins oculaires. Le mari se présente devant le cadi et répète quatre fois « Puisse la malédiction d’Allah s’abatte sur moi si je mens en accusant ma femme d’adultère ». Le cadi entend par la suite le témoignage de la femme qui doit répéter quatre fois  » je jure devant Allah que mon mari ment en m’accusant d’adultère », elle conclue « Puisse la malédiction d’Allah tombe sur moi si mon mari dit la vérité » . On retrouve cette procédure dans le Coran: « Et quant à ceux qui lancent une accusation contre leur propre épouses cependant ils n’ont de témoignage que d’eux mêmes. alors le témoignage de l’un de ceux là consistera en quatre attestations qu’il est  certes, oui, du nombre des véridiques, et la cinquième:  que la malédiction de Dieu soit sur lui s’il est du nombre des menteurs. Et qu’on écarte de la femme la punition, si elle atteste Dieu, par quatre attestations, que l’autre est certes, oui du nombre des menteurs , et la cinquième:  que la colère de Dieu soit sur elle, s’il est du nombre des véridiques. » (Sourate La Lumière, versets 6,7,8,9).  Le Cadi peut alors prononcer le divorce. La femme n’est l’objet  d’aucune poursuite judiciaires .Cette procédure invalide les crimes d’honneurs qui stigmatisent actuellement la culture arabo-musulmane. 

Ces sanctions peuvent être abrogées par la shubha c’est-à-dire  la ressemblance de l’acte commis avec un autre licite et par conséquent, du point de vue subjectif, la présomption de bonne foi chez les accusés. 

Il existe une forte tendance, d’ailleurs exprimée dans une tradition attribuée au prophète, à restreindre autant que possible le champs d’application des peines et des sanctions sauf pour le kadhf, l’accusation mensongère d’adultère, afin, précisément, de restreindre et de limiter le hadd du zinaa

En outre,  les exigences les plus sévères concernent l’accusation d’adultère. on soumet les témoins  à des conditions  particulièrement difficiles quant à leur nombre (le mari doit rassembler quatre témoins oculaires  digne de foi), à leur qualification (ces témoins doivent voir l’acte charnel avec grande précision), et à la teneur de leurs déclarations (ls doivent faire leur déclaration verbalement, réunis ensemble, d’une manière claire et sans aucun équivoque  et si l’un d’entre eux  se rétracte les trois autres seront punis à recevoir 80 coups de fouet).   Par ailleurs, pour la majorité des musulmans, il est considéré comme plus méritoire de dissimuler les fautes et l’écart que d’en fournir les preuves et d’en témoigner.      

Ces directives de libertés et de tolérance  que nous retrouvons dans le Coran sont les vecteurs d’interprétation qui permettent d’adapter  les droits de l’homme et du citoyen. 

Car comme l’a écrit le penseur Mohamed IQBAL: «Le Coran est certes la première source du droit musulman, cependant le Coran n’est pas un code légal. Le principal but qu’il propose est d’éveiller chez l’homme une conscience plus haute de ses relations avec Dieu et avec l’univers ». 

Cf Le Saint Coran, Traduction et Commentaire de Muhammad HAMIDULLAH, Ed. Amaba Corporation, Maryland 1989


Actions

Informations



22 réponses à “LA LAPIDATION : UN CRIME CONTRE L’ISLAM”

1 2 3
  1. 2 04 2007
    Anonyme (22:29:01) :

    Salam

    c’est trop triste et dégoutant cette video, j’en ai les larmes aux yeux, sa me fait mal au coeur, c’est déprimant.Soubhan Allah, pour qui se prennent-ils? pour lapider des personnes eyant commis des fautes. Seul Dieu est capable de juger,les mauvaises actions.On est responsable de nos actes, mais on a pas le droit de décapiter.Ils se prennent trop pour des Dieux. Mais le pire dans tous sa c’est qu’ils viennent et te disent, que la lapidation sert à ne plus recommencer l’erreur comise, mais bien sûr c’est surtous pour suivre des hadiths, des savants qui mennent vers le faut.C’est pas humain cette acte,et dire si nous venons a l’encotre . Le coran a été trop mal compris par certains membres de notre communauter, c’est dommage ces divisions, ces mensonges qui on était divulguer.

    Je sais même pas si c’est necessaire de discuter, puisqu’on risque de passer a la guillotine nous aussi, si on pense differement.

    salem,

  2. 3 04 2007
    jeuneenfant (00:04:04) :

    Salem,
    c’est dieu qui donne la vie, et c’est dieu qu’il la reprend.Alors pourquoi la lapidation? on va dire que c’été sa déstiner. Mais y avait t’il pas les causes à faire avant?
    Parfois on fait les choses naivement.On ne peut pas tuer une personne pour effacer ces pêchers, car seul Dieu efface les pêchers, ce n’est pas les gens qui vont nous faire effacé les pêchers par des actes barbares, mais Allah swt en se repentant sincerement.

    J’ai pu tirer quelque recits concernant la chari3a:

    Le mot charia (ou ses dérivés : charʿ et chirʿah) est cité dans le Coran comme étant la voie à suivre par les musulmans : « Juge donc parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t’est venue. A chacun de vous, Nous avons assigné une voie (chirʿah) et un plan à suivre. » (Sourate 5, verset 48)

    Je pense que la chari3a se détourne de la voie et du plan a suivre.Car ils introduit des régle fondamentale hors sujet par rapport au coran. Comme par ex: la lapidation, et bien d’autre fondemment fausse.

    Je vous laisse le lien, bonne lecture!

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Charia#Structure_de_la_charia

    salem,

  3. 11 07 2007
    aryen (14:01:21) :

    la lapidation de celui ou celle qui commet adultére est opurification afin qu »il ou elle ne le paye pas en en enfer
    sahih muslim
    26) Imran b. Husain reported that a woman from Juhaina came to Allah’s Apostle (may peace be upon him) and she had become pregnant because of adultery. She said: Allah’s Apostle, I have done something for which (prescribed punishment) must be imposed upon me, so impose that. Allah’s Apostle (may peace be upon him) called her master and said: Treat her well, and when she delivers bring her to me. He did accordingly. Then Allah’s Apostle (may peace be upon him) pronounced judgment about her and her clothes were tied around her and then he commanded and she was stoned to death. He then prayed over her (dead body). Thereupon Umar said to him: Allah’s Apostle, you offer prayer for her, whereas she had committed adultery! Thereupon he said: She has made such a repentance that if it were to be divided among seventy men of Medina, it would be enough. Have you found any repentance better than this that she sacr ficed her life for Allah, the Majestic? (Book #017, Hadith #4207)

    alors relis bien
    She has made such a repentance that if it were to be divided among seventy men of Medina, it would be enough.
    et ce cas ne s’applique que marié alors les célibats est le fouet

    et compare le avec
    La mort pour la Fornication

    Lévitique 21

    9Si la fille d’un sacrificateur se déshonore en se prostituant, elle déshonore son père: elle sera brûlée au feu

    et si elle n’est pas mariéé ou elle est enceinte ??!!!!!!!!

    *Genese

    Chapitre 38
    24 Or, il arriva qu’environ trois mois après on fit rapport à Juda, en disant: Tamar, ta belle-fille, s’est prostituée, et même la voilà enceinte par suite de sa prostitution. Et Juda dit: Faites-la sortir, et qu’elle soit brûlée.

    *
    deutéro
    Chapitre 22
    21 Ils feront sortir la jeune fille à la porte de la maison de son père, et les gens de sa ville la lapideront, et elle mourra; car elle a commis une infamie en Israël, en se prostituant dans la maison de son père; tu ôteras ainsi le méchant du milieu de toi.
    24 Vous les ferez sortir tous deux à la porte de cette ville, et vous les lapiderez, et ils mourront: la jeune fille, parce qu’elle n’a point crié dans la ville, et l’homme, parce qu’il a violé la femme de son prochain; et tu ôteras le méchant du milieu de toi.
    ect..

  4. 16 07 2007
    mlouizi (00:51:02) :

    Salam Aryn,

    Certes il y a des ressemblances et des similitudes entre des Hadiths et des récites bibliques. On peut se poser la question sur l’origine d’une éventuelle influence des récits bibliques sur les soi-disant Hadiths, surtout lorsque les « grands » rapporteurs des Hadiths étaient aussi des élèves fidèles de certains juifs convertis à l’époque du prophète comme le fameux Kaab Al Ahbar qui était trop versé dans la connaissance de la Thora et des textes herbeux et aussi le cheikh de Ibn Abbasse, de Abou Hourayra et bien d’autres rapporteurs ! Sinon pourquoi le Coran n’a pas parlé de la lapidation comme il l’a fait pour le vol, …

    Fraternellement, Mohamed

  5. 17 07 2007
    Vince (12:19:51) :

    Honnetement je vous comprends mal.

    Vous êtes musulmans, vous sortez des sourates contre la lapidation. Mais à en voir vos commentaires:  » c’est trop triste  »

    « c’est dieu qui donne la vie, et c’est dieu qu’il la reprend.Alors pourquoi la lapidation? »

    1 ce ne pas que triste, c’est tres grave: c’est un acte barbare qui VOUS insulte puisqu’il utilise votre foi à ces condamnations cruelles.

    2 Dieu donne la vie et la reprend, avec un raisonnement pareil tu pourras convaincre tous tes frere d’arrêter de se faire sauter la gueule en Israel ou en Europe.
    J’ai un pote musulman, et je lui ai demandé pourquoi ne pas réformer le Coran. Parceque le coran est un livre difficile à interpréter, avec des pages qui m’insultent, avec des menaces, pui l’autre page des phrases pacifiques.

    Alors déjà je sais que réformer le coran met en danger: meurtre etc,
    sur la condition de la femme, c’est pareil puisque Théo Van Gogh a été assassiné pour son film sur la violence de certains musulmans sur leurs femmes.

    Il a été tué!

    Vous n’avez pas l’impression qu’il y a un truc qui cloche maintenant?

    Je vais aller plus loin, je vous invite à regarder l’histoire de l’Islam dans les faits pour vivre moins con.

    Ou encore, si vous avez envie, de changer de religion comme je peux le faire et comme j l’ai fait (sans me faire tuer comme l’a été cette femme en 1999 à Bar Sur Aube parcequ’elle refusait à son mari de se convertir).

    vous voyez maintenant? c’est dieu qui a décidé pour cette femme de la tuer à coup de couteau?

    Votre problème, c’est vous, votre histoire, votre manque de cohérence etc.

    Mais le pire, c’est que vous allez geindre au « blasfème » sans essayer de comprendre que votre livre est un mein Kampf caché sous une moitier de pages de velour. Votre livre, je l’ai lu et j’ai été choqué de sa violence.

    Il doit être interdit et réformé.

    Dans le code civil, les voiles uniformisés (models religieux) sont interdits par le code civil.
    Le Coran devrait être interdit par arrêté étant donné sa violence envers les juifs et les chrétiens.
    Tout ce qu’on vous demande c’est simplement de gêner les islamistes:

    ARYEN par exemple qui compare la Bible au Coran…

    Qu’as dit Jésus devant les lapidateurs de la prostituée… « que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre ».

    Aryen 1 les chrétiens ont toujours été contre (malgré les pouvoirs pol du moyen age)
    2 les Juifs ne lapident plus depuis la chute d’Israel il y a des siècles.

    LE SEUL QUI SEMBLE AVOIR RAISON C’EST SALAM.

    je pense au recteur de la mosquée de Paris. C’est l’un des rares grands érudis en France.

    Il faut que vous regardiez le peu d’intellectuels philosophes ou autre que vous êtes depuis la radicalisation de l’islam des les années 60.

    Une chose est sure, il vous faut un chef et pas des si vous voulez que votre religion ne soit qu’un outil de guerres stériles.

    Faites votre choix! modéré ou pas et assumes

  6. 17 07 2007
    mlouizi (13:18:52) :

    Bonjour Vince,

    Premièrement, Je ne sais pas est-ce que vous avez déjà lu les articles signés par mes soins « Mohamed LOUIZI » sur ce blog, pour voir que nous partageons relativement le même constat et le même diagnostic ! Le constat que vous faites sur la lapidation, je l’ai moi-même fait, en nom de mon « islamité » et en se basant sur le Coran ! Et j’ai bien dit que dans le Coran il n’y a aucun « verset » qui légitime cet acte « barbare » ! Et que cet acte se fond uniquement sur des récits attribués au prophète deux siècles après sa mort dans un contexte historique religieux et politique très mouvementé !

    Deuxièmement, je ne veux pas rentrer dans ce débat qui veut résumer le Coran en un simple appel à la haine, à l’intolérance et à toutes les violences ! Cela n’a pas de sens pour moi ! l’affaire est plus compliquée que ça ! Le Coran comme n’importe quel texte, qui se veut révélé et sacré tout comme la bible, est venu dans un contexte politique, social, économique qu’il faut prendre en compte pour éviter de faire une lecture sélective et idéologique comme le font quelques « islamistes » et aussi quelques « anti-islamistes » ou une lecture qui cristallise et qui fige la compréhension de son contenu en le rendant absolu et intemporel, cela induit sans aucun doute des prises de position déséquilibrées et à des jugements de valeurs plutôt passionnels. Je ne pense pas que le Coran a besoin d’être réformé, je pense que cela est la tâche de son auteur, à lui peut être d’éditer une autre version plus adapté ! Mais je pense plutôt que le rapport avec le Coran et la façon d’interpréter son contenu qui doivent être reformés, révisés, repensés,… Ce travail existe désormais un peu partout dans le monde et même en France, un travail qui essaye de répondre, dans le cadre du débat contradictoire, à des questions vitales et d’actualités ! Je ne suis pas de ceux qui appellent à interdire le Coran car jugé dangereux par certains, mais je pense que seul un débat d’idée, serein, dépassionnée et respectueux de la diversité des approches, pourra enfin engendrer d’autres idées et comportements plus respectueux de l’autre, quel qu’il soit ! Je suis même persuadé que le Coran et son contenu peut servir de guide dans ce travail d’introspection et de reconstruction des rapports entre humain basé sur la paix et sur l’amour et protecteurs des libertés et des droits fondamentaux ! Sur ce blog, j’avais publié un articles de Rachid Benzzine « Lire le Coran autrement ! », vous pouvez le relire, il trace des pistes de réflexion tout à fait respectables, aussi vous pouvez lire les écrits de Mohamed TALBI,… qui vont dans le même sens !

    Troisièmement, il y a quelques choses que je n’ai pas aimé dans votre commentaire, c’est l’usage d’un champ lexical un peu insultant à l’égard des gens qui croient en le Coran et qui ne partagent pas avec vous les mêmes idées, on peut toujours discuter et débattre les sujets les plus brulants et les plus tabous, sans censures, mais en se respectant les uns les autres ! On peut être agressif et combattant envers les idées mais insulter les gens (con…) n’est pas productif !

    Enfin, merci à vous quand même pour vos remarques et vos critiques !

    Fraternellement, Mohamed

  7. 18 07 2007
    Vince (11:44:02) :

    Si j’utilise cette brutalité dans mon texte c’est pour vous faire réagir. (bien que certains passage vous semblent « trop » dur)

    Par exemple, dans votre réponse, je ne vois pas d’élément de réponse sur « ces fidèles » qui visiblement font de votre religion un instrument politique et social comme l’était la chrétienté il y a 530 ans.

    Par curiosité, je souhaiterai savoir si ces gens pour vous sont des musulmans oui ou non…

    le problème étant qu’à chaque conflit ou problème comme celui de la lapidation, on entend parler « les freres de l’islam » qui répondent toujours « c’est affreux… »puis « mais… ».

    Comment comptez vous faire changer les choses? La réflexion, le travail des textes, il y en a dans toutes les religions, au Vatican ils ne font que ça et ça ne nous affecte pas.

    Concretement quesque vous comptez faire contre ces gens qui disent appartenir à VOTRE religion?

    que penseriez vous si en France la religion catholique était officielle, avec des exécutions officielles comme la roue, ou le bucher, et qu’en 5 ans on dise « tous les juifs sont parqués dans des quartiers, les musulmans idem. » (en Iran chrétiens et juifs sont parqués dans des quartiers, leurs voisins leurs interdit souvent de manger selon leurs coutumes, de se déplacer dans d’autre quartiers.

    On parle de l’Iran quand même. Vous avez le droit de les raisonner.

    quand au Coran, si il faut avoir une thèse en théologie, en histoire etc… Comment le faire comprendre à un gosse de 16 ans?
    aussi j’ai vu les premières pages qui semblait quand même être des codes de conduite croyez moi elles m’ont fait peur.

    Toutesfois je ne suis pas pessimiste, le recteur de la mosquée de Paris est quelqun qui me semblait sage et mesuré.

    Je sais qu’il n’y a pas de vérité totale dans les faits. Mais celui de l’Iran devrait quand mêm vous pousser à communiquer avec le peuple irannien pour faire contre mesure à la radicalisation de beaucoup de pays (depuis les « 60).

  8. 23 09 2007
    ismael-y (22:46:43) :

    la lapidation est une purification=visa pour le paradis
    Le Livre qui Concerne aux Punitions
    Prescrits par Islam (Kitab Al-Hudud)
    Livre 017, numéro 4207:
    Imran b. Husain a rapporté qu’une femme de Juhaina est venue au messager d’Allah (sws) et elle était devenue enceinte à cause d’adultère. Elle a dit: O messager d’Allah, j’ai fait quelque chose pour laquelle (la punition est prescrite) doit être imposé sur moi, ainsi imposez cela. Le messager d’Allah (sws) a appelé son –mari- et a dit: Traitez-la bien, et quand elle délivre –enfante-apportez-la-moi. Il a fait en conséquence. Alors le messager d’Allah (sws) a prononcé le jugement au sujet d’elle et ses vêtements ont été attachés autour d’elle et alors il a commandé qu’elle soit lapidée à mort. Il a ensuite prié sur elle (la lapidée). Sur cela Umar a dit à lui: O messager d’Allah, vous offrez la prière pour elle, alors qu’elle avait commis l’adultère! Sur cela le messager a dit: Elle a fait un tel repentir qui s’il était divisé parmi soixante-dix hommes de Medina, ce serait assez. Avez-vous trouvé n’importe quel repentir mieux que cela qu’elle sacrifie sa vie pour Allah, le Majestueux ?

    Le chapitre 10 : l’IMPOSITION de HADD EFFACE LES PÉCHÉS

    Le livre 017, Numéro 4235 :
    Ubida b. a -Samit a rapporté : Pendant que nous étions en compagnie du Messager d’Allah (sws) il a dit : Jurez-moi la fidélité que vous n’associerez rien à Allah, que vous ne commettrez pas d’adultère, que vous ne volerez pas, que vous ne prendrez pas de vie qu’il est interdit par Allah de prendre-tuer-, sauf avec légal justification; et qui parmi vous le réalise, sa récompense est avec Allah et lui qui commet une telle chose et en est puni, qui sera toute expiation-la réparation -pour cela Et si quelqu’un commet n’importe quoi qu’Allah dissimule (sa faute), sa question appartient à Allah. Il peut le pardonner s’il le veut et Il peut le punir s’Il le veut

    . livre 017, numéro 4214,:
    Al-Bara.bin ‘Azib a rapporté: en passant à côté , le messager d’Allah (sws) a vu un Juif noirci et fouetté. Le messager d’Allah (sws) les a appelés (les Juifs) et a dit: Est ce la punition que vous trouvez dans votre Livre (Torah) comme une punition prescrite pour l’adultère ? Ils ont dit: Oui. Le saint Prophète a appelé un des savants parmi eux et a dit: Je vous demande au nom d’Allah Qui a révélé la Torah a Moses c’est la punition prescrite pour l’adultère que vous trouvez dans votre Livre. IL a dit: No. Si Vous ne m’avez pas demandé au nom Allah, ne vous aurais pas donné cette information. Nous trouvons la lapidation à mort (comme punition prescrite dans le Torah). Mais cette (infraction) est devenu assez commun parmi notre classe aristocratique. Donc quand nous avons attrapé toute personne riche (s’adonner à cette offense) nous l’avons épargné, mais quand nous avons attrapé une personne impuissante nous avons imposé la punition prescrite sur lui. Nous avons dit alors: Laissez-nous argree (sur une punition) que nous pouvons infliger pour les deux sur le riche et le pauvre. Donc Nous avons décidé de noircir le visage avec le charbon et le fouet en remplaçant comme punition qui substitue a la lapidation. Sur cela le Messager d’Allah (sws)a dit: Oh Allah, je suis le premier à revivre votre ordre-loi- quand ils l’avaient rendu mort-enterrré-. alors il-le messager-a commandé que (le contrevenant) soit lapidé à mort. Allah, le Majestueux Glorieux a alors révélé (versets):  » ô Messager ! Que ne t’affligent point ceux qui concourent en mécréance; parmi ceux qui ont dit : « Nous avons cru » avec leurs bouches sans que leurs coeurs aient jamais cru et parmi les Juifs qui aiment bien écouter le mensonge et écouter d’autres gens qui ne sont jamais venus à toi et qui déforment le sens des mots une fois bien établi. Ils disent : « Si vous avez reçu ceci, acceptez-le et si vous ne l’avez pas reçu, soyez méfiants ». Celui qu’Allah veut éprouver, tu n’as pour lui aucune protection contre Allah. Voilà ceux dont Allah n’a point voulu purifier les coeurs. A eux, seront réservés, une ignominie ici-bas et un énorme châtiment dans l’au-delà. » (v. 41) ,il a été dit (par les Juifs): Allez à Muhammad; s’il vous ordonne pour noircir le visage et la flagellation de prix (comme punition pour l’adultère), alors acceptez-le, mais si il prescrit le verdict de la lapidation alors évitez-le. C’était (alors) qu’Allah le Majestueux a révélé (les versets ):  » Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants. » (v. 44);  » Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes. » (v. 45);  » Ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers (v. 47). ( ces versets) ont été révélés à propos des incroyants

  9. 23 09 2007
    ismael-y (22:53:42) :

    punition de adultére en judaisme est un crime:

    1*/
    on brule par le feu
    genése 38/24
    Or, il arriva qu’environ trois mois après on fit rapport à Juda, en disant: Tamar, ta belle-fille, s’est prostituée, et même la voilà enceinte par suite de sa prostitution. Et Juda dit: Faites-la sortir, et qu’elle soit BRULEE

    2*/
    peut importe qu’elle soit enceinte ou pas c’est a dire le bébé ou fouetus subira le meme sort que sa mére
    3*/
    on ne lapide pas les aristocrate tel david qui a commis adultére

    http://faceaujudaisme.heberg-forum.net/ftopic40_le-fort-mange-le-faible-en-judaisme.html

    4*/
    la fille meme s’elle a été violée par la force elle est lapidé !!-en islam non pour la vierge qui a été victime mais s’elle fornique par son propre gré alors elle sera fouetté , la lapidation ne concerne que les mariés-

  10. 23 09 2007
    ismael-y (22:57:19) :

    NOTEZ BIEN QUE LA LOI SAUVAGE DONNE A MOISE A ETE DONNE PAR JESUS CAR on le considére dieu d’ancien testament mais en nouveau testament jésus est devenu un hypocrite en encouragent l’adultére:
    Des gens présenta à Jésus une femme adultère, ces gens lui dire que dans la Loi de Moïse cette femme doit être lapidée et lui demandent son avis. Jésus leur répond « que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre »,

    (Jean 8:7).
    *
    jean 18
    Jean

    Chapitre 4
    18 Car tu as eu cinq maris; et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari; tu as dit vrai en cela.

1 2 3

Laisser un commentaire




Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus